Un roman à plusieurs...

Modérateur : Ingrid

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 15 mars 2017 [23:14]

Je décidai de me faire un café. Par contre j’eus beau fouiller mon placard, impossible de trouver quelque chose à manger. Avec un peu de chance la petite alimentation au coin de la rue serait ouverte…. J’étais en culotte et soutien-gorge et je rougis à l’idée que Karim avait du me déshabiller pour me coucher. Heureusement que j’avais choisi mes dessous les plus chics. Je décidai de jeter toutes les slips distendus et lingeries délavées que contenaient mes tiroirs… Finie la culotte confortable en coton blanc style mamie…. Dès lundi je me lancerais dans le tri de tous mes vêtements…
Pour le moment je sautai dans un jean et un polo, enfilai des claquettes, attrapai mon sac et mes clefs. Je criai à Heeloo de m’attendre gentiment…. La concierge me regarda passer avec des yeux grands comme des soucoupes…. Il faudrait que je prenne 5 minutes un soir afin de discuter avec elle, au risque qu’elle s’imagine que je la fuis…. …. Je ne veux pas passer pour une sauvage! Le matin en semaine je suis toujours à la bourre…. mais rarement le dimanche. Dès que je peux, je m’efforce de créer des liens avec mes voisins. Je suis la première à me plaindre du manque d’intérêt que de plus en plus de gens manifestent pour leur prochain. C’est pourquoi je ne rate jamais la fête des voisins. C’est une occasion de mieux se connaître et d’éviter pas mal de conflits. Dommage que cette coutume soit peu pratiquée !
Pour me faire pardonner je fis un petit signe de la main, sans pour autant ralentir mon allure…
Mon épicier préféré était sur le point de fermer son échoppe…. Il m’accueillit avec un grand sourire…. Non non pas le sourire commercial à 4,95…. Mais un sourire franc et sincère qui vous réchauffe le cœur …. Il est comme ça monsieur Aziz …. Pas étonnant que les habitants du quartier fassent tout leur possible pour qu’il maintienne son petit commerce ouvert.
Combien de fois il m’a sauvé la vie les jours où je n’avais rien dans mon frigo…. On trouve chez lui les choses de base, juste le nécessaire pour vous dépanner. Par contre pas de produits laitiers, à part le lait longue conservation. Pas d’alcool non plus. Quelques légumes et fruits de saison. Egalement du pain.
J’eus honte de le déranger pour 2,50 € de gâteaux. Aussi j’achetais quelques conserves, trois tomates, 1 kilo de patates, des oignons, du café, du thé vert et un paquet de tuiles aux amandes…. Il me prêta un panier pour mettre mes courses et je le quittai en le remerciant vivement.
De retour à l’appartement je me préparai une grande tasse de café. Il faisait si beau que je décidai de m’installer sur la terrasse. Le regard perdu dans le lointain, je savourais ce moment de calme en croquant une par une toutes les tuiles du paquet… enfin presque toutes car Heeloo se rappela à moi, réclamant sa part….

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 18 mars 2017 [19:01]

13 heures trente. J’avais assez flemmardé. Je me fis couler un bain et ouvris la radio. Le speaker parlait des événements qui avaient secoués notre ville durant la nuit. Relatant le déroulement de la soirée caritative où s’étaient cotoyées de nombreuses personnalités – suivait la liste des plus connues – il s’offusqua que des individus mal intentionnés aient perturbé celle-ci. Suivirent les détails sur l’arrestation de plusieurs suspects, un rappel des phrases clef du discours du maire qu’il avait donné dans la mâtinée et l’enregistrement des remerciements de l’ambassadeur…
Les infos terminées, ce fut le tour d’un débat animé sur l’action des défenseurs des animaux. Depuis quelques années des associations ont dénoncé la cruauté des hommes envers les bêtes. Poussins jetés dans une broyeuse, vaches gestantes éventrées, poulets entassés dans des cages parmi leurs congénères morts….. Des vidéos chocs filmées en caméra cachée dans les fermes d’élevage ou les abattoirs qui ont fait le tour du web et la une des journaux télévisés. Afin de populariser leur lutte, des militants n’ont pas peur de prendre des risques : happenings, aspersions de faux sang, marquages eu fer rouge. Des méthodes qui dérangent voire scandalisent ! On est loin de l’action engagée par Brigitte Bardot qui dénonçait le massacre des bébés phoques au Canada ! Que l’on cautionne ou non, on ne peut nier que de plus en plus les gens prennent conscience de la souffrance animale. Ce qui pousse certains à devenir végétariens….
Allongée dans mon bain j’écoutais les intervenants qui s’envoyaient leurs arguments comme des balles de tennis…. Je soupirai d’aise lorsqu’une page musicale vint clore le sujet. Ensuite une émission culinaire expliqua comment préparer avec trois fois rien une quiche et une tarte tatin pour un pique nique entre amis. Ce qui me fit penser que j’allais arriver les mains vides chez Jalila. Je défiais un chef de concocter un repas avec le contenu de mes placards ! Je me doutais que Karim pallierait à mon manquement. J’étais certaine que, comme ma tendre Sandra, il était capable à toute heure du jour ou de la nuit de vous mijoter un délicieux menu pour dix personnes.

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 20 mars 2017 [20:32]

Camille, au secours ! Je suis à deux doigts de me déprécier…. J’ai besoin de me rappeler tes conseils. « Lorsque quelque chose pose problème, nous avons tendance à culpabiliser, à nous remettre en cause. Un sentiment plus perceptible chez les filles. C'est que, de manière souvent inconsciente, nos parents nous ont appris qu'il ne faut pas se vanter, la "ramener". Au contraire, être quelqu'un de bien, c'est savoir faire preuve de modestie en toutes circonstances, avoir le triomphe modeste, reconnaître ses échecs et prendre ses responsabilités. Ne pas se vanter.
Sauf qu'à trop en faire, cette humilité, parfois de bon aloi, peut se révéler un véritable handicap : on finit par avoir une image trop négative de soi, image que l’on va véhiculer auprès des autres, ce qui évidemment n'aide pas à s'aimer dans leur regard.
Le problème, c'est de savoir faire la distinction entre reconnaître ses qualités propres et se vanter. Etre conscient de ses atouts comme des ses points faibles relève d'une tentative d'objectivité, tandis que la vantardise consiste à mettre en avant des qualités que l'on ne possède pas nécessairement ».
Que conclure en ce qui me concerne ? Que je ne ferai jamais ‘Top Chef ‘ ni ‘Les Reines du Shopping’ mais que j’ai plein d’autres qualités… et que des tas de gens m’aiment telle que je suis…. Pas le temps d’en dresser la liste … Le fait de penser à ma sœur me donna l’envie de lui téléphoner…
Elle répondit à la deuxième sonnerie.

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 23 mars 2017 [22:33]

Avant même que j’ai eu le temps de parler, elle précisa que maman lui avait raconté toute la soirée avec moult détails. Je poussai un gros soupir de soulagement. Je pouvais faire confiance à notre chère mère pour n’avoir rien oublié.
Camille regrettait son absence mais elle devait absolument assister au concert annuel donné au lycée.
Je ne savais pas que Julie et Mathieu jouaient d’un instrument ! Je le fis remarquer à ma sœur qui partit d’un fou rire !
-Mais non ma poule ! Malheureusement tes neveux n’ont aucune prédisposition pour la musique ! En classe ils ont appris à jouer de la flûte mais ce n’est pas allé plus loin que quelques cours… Tu sais bien que, pour le moment, Julie préfère la danse et Mathieu le judo et la natation….
-On ne peut pas être doué en tout !
Camille savait pertinemment que j’avais toujours rêvé de jouer du piano. Nous avions hérité d’un Pleyel modèle 9 qui pesait un âne mort et qui, à mon grand désespoir, se révéla inaccordable. Il aurait fallu que mes parents me paient des leçons avec un professeur particulier, au moins une fois par semaine, la régularité étant une des clés pour devenir un bon musicien. Leurs finances ne leur permettaient pas. J’optais donc pour des cours de dessin aux Beaux-arts, beaucoup moins onéreux, que je suivis durant deux ans, tous les mercredis. J’ai gardé de cet apprentissage un bon coup de crayon dont je me sers pour croquer ma famille, mes amis ou des paysages. J’allais oublier mon bout de chien qui ne sait pas garder la pose !
Elle s’était installée sur mes genoux, attendant sagement la fin de la conversation.
-Dis donc soeurette, d’après maman, Cupidon a encore frappé hier soir ! Et je ne parle pas de toi et de Karim !

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 27 mars 2017 [20:45]

-Tu veux parler de Muriel et John ? Leur rencontre est vraiment providentielle ! Entre John et De la Tour, ya pas photo ?
-Maman me disait que Mumu est en ce moment avec son amie Jalila. Elles devaient retrouver John au restaurant du Château. D’ailleurs, vu l’heure, je pense qu’ils ont fini de manger…. Ils voulaient ensuite visiter les alentours. De son côté, l’ambassadeur était tenu de respecter certains engagements ‘diplomatiques’ où, heureusement pour elle, la présence de Jalila n’était pas nécessaire. Mumu voulait que maman et Annie les rejoignent mais elles ont préféré rester se reposer chez Sandra….. Je pense qu’elles n’ont pas encore accusé le coup !
-C’est certain qu’elles ont eu leur quota d’émotions !
-J’aurais bien aimé rencontrer Jalila et John… Maman m’en a dressé un tel portait !
-Tous les deux sont géniaux….Ils ont une classe folle…. mais ils savent rester simples. Elle est magnifique et pleine de vie… On peut compter sur elle, et également sur John, pour redonner le sourire à Muriel. Bientôt cette sombre histoire ne sera plus qu’un vilain souvenir que son nouvel ‘amoureux’ lui fera vite oublier.
-Et bien soeurette, c’est la meilleure des thérapies ! Bon je te laisse car j’ai promis à mes trois monstres une promenade à vélo…. Au fait j’ai eu un appel de David qui confirme qu’il viendra avec sa chérie samedi prochain… On en reparle… tchao tchao…
J’eus un soupir de satisfaction…. J’étais heureuse à l’idée de retrouver mon frérot… Sans aucun doute il s’entendrait parfaitement avec Karim….
Je posai la question à ma chienne qui se redressa et me fixa intensément…. Elle me répondit par un petit couinement qui voulait dire oui.

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 29 mars 2017 [23:31]

Bon, il était temps de m’habiller. Que choisir pour une fête où la majorité des invités étaient âgés d’une vingtaine d’années ? Plutôt décontracte mais pas trop car je ne devais pas oublier que les parents de Karim seraient présents et certainement d’autres membres de la famille. Rien que d’y penser j’en étais malade ! Je connaissais Karim depuis une semaine seulement ! Tout avait été si vite !
Moi qui rêvais depuis des années de trouver mon prince charmant, maintenant j’étais paniquée par l’idée que je m’engageais trop rapidement…. Et si je me trompais ?
Non, non, j’étais certaine de mes sentiments et j’avais eu suffisamment d’occasions pour me rendre compte que Karim était quelqu’un de fiable et qu’il m’aimait vraiment. Mais peut-on tomber amoureux en quelques jours? L’exemple de mes parents me confirme que c’est possible.
Le coup de foudre ça existe…
En fait je réfléchis que c’était Jalila qui m’avait invitée donc, rien d’officiel en ce qui me concernait…. Je ne devais pas être la première fille qui sortait avec Karim, beau comme un dieu ! Pendant que moi je me sentais plutôt banale …. C’est vrai qu’après être passée entre les mains expertes de mon amie Sandra, je pouvais faire mon petit effet.
J’allais suivre ses conseils à la lettre. La classe c’est des vêtements simples mais bien coupés et un maquillage léger pour faire ressortir mes yeux verts.
Je commençai par la mise en beauté et remarquai avec plaisir que je ne m’en sortais pas si mal…. Je n’avais pas les traits tirés après cette nuit courte et ma grand-mère aurait dit que j’avais un teint de rose ! Je fardai mes paupières d’une poudre ambrée. Un léger trait d’eye-liner et du rimmel pour finir sur mes cils que j’ai très longs… un peu de blush ….
Pour les cheveux je n’attendais pas de miracles. Je me contentai de les froisser avec un fixateur.
Maintenant je pouvais m’attaquer à la tenue.
J’osai le look total blanc: jean avec un chemisier sans manches.
Le risque c’était que Karim soit en blanc également. Si c’était le cas il ne nous manquerait plus que des ailes pour ressembler aux deux chérubins qui gardaient le jardin d’Eden !


Au fait je me suis aperçue que, par erreur, j'avais appelé l'amie de Muriel Jalila (la soeur de Karim) et non Khadija. Mes fidèles lecteurs auront certainement corrigé. Pas facile au fil des semaines de se souvenir de tous les détails!
Ce n'est pas la seule erreur que j'ai du faire. Quand j'aurai fini cette histoire, je me relierai et corrigerai erreurs et fautes que j'ai laissé passées.... Attention, ami lecteur, l'issue est proche

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 01 avr. 2017 [22:45]

Je choisis une veste camel assortie à mes sandalettes pour ajouter une touche de couleur. Je vérifiai que mon portable était chargé et le mis dans mon sac boule avec un paquet de kleenex et mon portefeuille.
J’étais fin prête et je n’attendais plus que le carrosse de mon prince charmant.
Heeloo suivait le moindre de mes gestes. Normalement elle se couchait en rond sur le canapé. Mais cela faisait deux dimanches que je déviais de mes habitudes….et je ne doutais pas un instant qu’elle sentait ma nervosité.
Lorsque la sonnette retentit, nous sursautâmes toutes les deux mais elle fut plus rapide que moi pour atteindre la porte en jappant joyeusement…. Dès que j’ouvris elle sauta dans les bras de Karim qui n’avait pas peur de se salir…
Tout en tenant ma chienne dans le creux de son cou, il m’enlaça pour m’embrasser tendrement. Ses lèvres étaient douces et son parfum m’enivra …. Seule Sandra aurait pu me dire quelle marque il utilisait car je ne me voyais pas lui demander : Au fait c’est quoi ton eau de toilette… Lacoste ou Paco Rabanne ? Notre *** s’éternisait lorsqu’Heeloo nous fit comprendre que nous l’écrasions quelque peu !
-Je vois que vous êtres prêtes toutes les deux…. Et que vous semblez en pleine forme …
Ainsi il avait prévu d’emmener ma chienne et je lui en fus reconnaissante…
-J’attrape sa laisse et son harnais, dit-il, tout en maintenant fermement Heeloo qui semblait décidée à ne plus quitter son épaule.
Saisissant mes affaires, je me dépêchai de fermer la porte et le suivis jusqu’à sa voiture qu’il avait garée à cheval sur le trottoir. Bien entendu la concierge était déjà là, prête à râler mais stoppa net ses invectives en voyant Karim avancer à grandes enjambées.
Entre la mamie du 2ème étage et le voisin légèrement bedonnant, elle avait rarement l’occasion de croiser un beau mec baraqué….C’est vrai qu’il était à tomber en pâmoison dans son ensemble en jean délavé…. Chemise ouverte sur son torse bronzé, chaînette en or….
Pour un peu j’aurais chanté telle Edith Piaf : « Comme il sent bon le sable chaud, mon légionnaire… »

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 05 avr. 2017 [19:23]

Madison, ne commence pas à devenir jalouse du regard que les femmes jettent sur ton mec ! La concierge, passe encore…. Tu en rigoles…. Mais toutes celles qui se retournent sur son passage ? La jalousie c’est de la pourriture pour les os ! Ne tombe pas dans ce piège.
Je ne voulais pas ressembler à ces filles qui épient les faits et gestes de leur copain et le harcèlent et essaient de piquer son portable pour consulter ses mails ! Même avec Tony qui était souvent en déplacements pour son travail, je n’ai jamais voulu m’abaisser à fouiller ses affaires ni essayai de savoir ce qu’il faisait en dehors de nos rendez-vous. D’ailleurs, aurais-je connu ses potes s’il ne n’avait pas entraînée dans cette histoire extraordinaire ! Je lui devais presque un merci, ainsi qu’à de La Tour ! Sans eux j’aurais finie vieille fille !
Bon, j’exagère un peu mais pas tant que ça ! J’étais tellement dégoûtée de ma vie sentimentale que je refusais de me remettre sur le marché, comme se désespérait ma tendre amie Sandra. Elle était toute prête à me relooker et à me pousser au milieu de la rue pour voir si un passant flashait sur moi ! Elle aurait fait n’importe quoi pour que je sorte de cet état végétatif où je me complaisais ! Il ne suffit pas d’être jolie, habillée sexy et de s’asseoir les jambes croisées à la terrasse d’un café pour rencontrer quelqu’un ! Mon petit cœur était brisé en morceaux et ma douleur se lisait sur mon visage…. A tel point que ceux qui m’approchaient fuyaient rapidement de peur d’être contaminés par ma tristesse….

Sandra n’était pas la seule à essayer de me booster: ma mère et ma sœur faisaient des pieds et des mains pour que mon chemin croise celui d’un garçon charmant…. Je dois reconnaître qu’elles ont souvent fait des choix judicieux mais c’était sans compter sur le peu d’entrain que je manifestais à m’en sortir …
Et pourtant, qui aurait cru, il y a à peine 5 ans, que l’intrépide jeune fille que j’étais se transformerait en pleurnicheuse ?
‘Jolie comme tu es, tu n’auras pas de mal à te trouver un mari’, disait ma grand-mère. Par contre il faudrait que tu te montres moins exigeante et que tu apprennes à être raisonnable. Avoir du caractère, c’est bien. Mais les hommes aiment les femmes qui savent rester à leur place !’
Et c’est quoi la place d’une femme, mamie ? A deux pas derrière son mari ? A la cuisine devant les fourneaux ?

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 07 avr. 2017 [23:01]

En cet après-midi de dimanche la circulation était fluide. Karim conduisait de façon détendue, en me racontant les derniers rebondissements de l’affaire De La Tour. Plusieurs arrestations dans l‘entourage de l’escroc qui était passé maître dans l’art de voler et d’arnaquer… Sous le couvert de différentes identités, il dirigeait deux entreprises de construction et une agence immobilière dont les activités étaient factices. Propriétaire d’une maison en ville et d’un manoir à la campagne, il menait grande vie.
Il avait réussi à se tisser un réseau de connaissances dans le milieu politique ainsi que commercial, grâce à de ‘menus services rendus’. Son charme et son bagout lui avaient ouvert pas mal de portes ! Cette fois-ci sa chance avait tourné et il risquait de passer de nombreux mois voire des années en prison !
De temps en temps Karim me jetait un coup d’œil, plutôt inquiet de me voir silencieuse.
- A quoi penses-tu, Madi ? Ne me dis pas que c’est la peur de rencontrer ma famille ?
- Un peu quand même ! Mais je pensais surtout qu’il en a fallu de peu pour qu’on ne se rencontre jamais ! Si Muriel ne s’était pas entichée de ce bellâtre et que Tony n’avait pas filmé la scène…
-Il était écrit que nous devions nous trouver ! Maintenant que je te tiens, je ne te lâcherai plus ! ajouta-t-il avec un sourire malicieux.
-Je ne te savais pas possessif !

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 10 avr. 2017 [20:58]

Il se pencha pour m’embrasser…. La voiture fit une légère embarder sur la route….
Un scooter klaxonna et Karim lui fit un signe d’excuse….
Je ne pus m’empêcher de le charrier sur sa conduite en imitant la voix crispée de ma mère qui m’aurait sermonnée :
-Lorsque l’on conduit, on doit être concentré sur la route…. Et j’ajoutai … En plus, lorsqu’on est policier, on se doit de montrer l’exemple…
J’eus droit à un sourire éclatant et une caresse sur le genou….
Karim laissa sa main posée sur ma jambe, provoquant chez moi un trouble qu’il remarqua de suite….. Son regard en disait long….. Un virage un peu sec me fit basculer de son côté ….
Il relâcha la pression de ses doigts pour saisir le volant…. Nous arrivions devant une magnifique propriété …. Aucun doute sur l’endroit ! Nombreuses voitures garées, musique puissante…. Heeloo commença à couiner dans son désir de descendre au plus vite….
Karim lui ouvrit la portière et elle fonça tout droit vers les deux baies qui donnaient sur la façade… J’eus beau crier pour la rappeler, elle ne m’obéit pas…. Il me fallut quelques instants pour comprendre qu’elle avait repéré Tony qui discutait avec une jolie fille aux longues boucles noires. A côté se tenaient Pierre-Yves et Ben, reconnaissables, l’un par sa stature, l’autre par ses cheveux roux. Tous deux étaient accompagnés de demoiselles charmantes – peut-être leurs amies !
Je me tournai vers Karim qui me regardait d’un air moqueur :
-Tu pensais que tu allais de retrouver seule parmi une bande d’inconnus ?
Je lui sautai au cou tant j’étais heureuse et libérée du nœud qui me serrait la gorge depuis que nous étions arrivés dans la maison de ses parents.
Une voix reconnaissable entre toutes finit de me convaincre que cet après-midi serait merveilleux…. Sandra ma meilleure amie s’avançait vers moi, suivie de Jo et de Heeloo qui galopait à toute allure autour d’eux en formant des ellipses …. Son moment folie !
Grandes effusions d’embrassades avant d’échanger nos impressions sur les premières heures de la journée…. Eux aussi avaient eu un sommeil court mais réparateur. Ils avaient laissé Annie et Andrée à la maison, trop fatiguées pour sortir. Intérieurement j’en fus soulagée…. Il me suffisait les parents de Karim ! La présence de ma mère aurait donné un caractère officiel à l’invitation, et pour ça, je ne me sentais pas prête !

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 14 avr. 2017 [23:28]

Il y avait pas mal de monde sur la terrasse… Certains dansaient, d’autres étaient assis à l’ombre des arbres, un verre à la main. Dans la maison évoluaient environ une centaine de jeunes sur un air entraînant quoiqu’un peu trop assourdissant…. Fourchette d’âges, entre 15 et 35 ans… Pierre-Yves nous fit signe de nous approcher. Il nous présenta son amie Mélissa et sa sœur Cathy qui, je l’appris à ce moment là, fréquentait Ben depuis deux ans. Elles revenaient, toutes les deux, d’une semaine de stage à Madrid. Le courant passa de suite entre nous. Ils étaient arrivés tous les quatre juste avant nous et n’avaient pas eu le temps de faire connaissance avec les autres invités. Idem pour Sandra et Jo qui avaient reconnu notre voiture qui se garait sur le parking de l’entrée.
Karim nous indiqua une table à l’écart du bruit pour que nous puissions discuter tranquillement. Avec Jo il partit à la recherche de chaises supplémentaires. Ils revinrent quelques minutes plus tard, accompagnés de Jalila et Halima ainsi que de la sculpturale Indiana. Autant les deux premières étaient vêtues avec goût et décence que la dernière avait, avec sa mini-robe moulante vert fluo et ses talons de 10 cm, fait dans le claquant limite choquant. C’est certain qu’en pleine nuit elle ne risquait pas de se faire écraser. !
Suivi un petit concert de bisous et une foule de questions auxquelles il nous était impossible de répondre…. Toutes en rapport avec la soirée à l’Eldorado….Halima, la plus âgée, ordonna aux deux demoiselles de se calmer, en leur reprochant de ne pas nous laisser reprendre notre souffle… Elles déposèrent sur la table des coupes et deux bouteilles qu’elles avaient apportées. Une fois assis je fis remarquer qu’en ce qui me concernait je n’avais pas joué un rôle particulièrement marquant dans l’arrestation du voleur. Tout le mérite en revenait à Sandra…
Les garçons acquiescèrent en chœur….
Bien entendu les trois curieuses voulaient tout savoir, aussi, chacun y alla de son commentaire…

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 19 avr. 2017 [19:58]

Elles applaudirent quand Sandra expliqua comment elle s’était aperçue de la substitution de la bague. De temps en temps l’une poussait un petit oh…. Par contre, lorsque Karim leur décrivit Muriel en fureur, fracassant la tête de De La Tour à coups de sac, ce fut l’apothéose…. Quel dommage que cette scène n’ait pas été filmée pour qu’elles puissent la voir !
L’important, conclut Halima, c’est que vous soyez tous sains et saufs…
Et, ajouta Jalila, que vous soyez tous venus à ma fête…
D’ailleurs, en parlant de fête, les invités s’impatientaient de ne plus voir la reine de la journée…. Une annonce au micro fit sursauter Jalila qui bondit de son siège. Les filles nous quittèrent pour rejoindre leurs amis dans le salon où un petit groupe s’était formé et scandait ‘Jalila, Jalila, Jalila’…. Je fus étonnée d’y apercevoir Tony avec sa nouvelle conquête !
Non, non, je ne ressentais pas le moindre petit pincement au cœur ! J’étais définitivement guérie !
Je détournai mon regard vers mon prince charmant qui nous invita à visiter la propriété en commençant par les jardins… Sandra fit la remarque qu’elle n’avait pas eu encore le plaisir de rencontrer les ‘maîtres des lieux’. Karim expliqua que ses parents étaient partis se reposer chez lui et ne reviendraient pas avant 18 heures…. Ils avaient du mal à supporter la musique de ‘maintenant’ et pensaient qu’ils devaient laisser les jeunes s’amuser ensemble….
Personnellement je me sentais un peu vieille pour les morceaux qui étaient choisis et fus contente lorsque mes amis m’avouèrent qu’ils avaient les oreilles cassées par le tempo trop saccadé !
Avec Sandra nous nous émerveillâmes de la beauté des parterres de fleurs ! Heeloo furetait, à la recherche de je ne sais quoi… Un papillon l’occupa un moment… Karim donnait des détails sur la construction de la majestueuse demeure. Son père avait voulu qu’elle soit un lieu de repos qui lui rappelle leur pays d’origine. C’était pour lui une nécessité mais surtout pour son épouse qui l’avait suivi sans jamais se plaindre du déracinement. Elle avait l’habitude de dire que sa maison était ici avec son mari et ses enfants.

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 22 avr. 2017 [22:47]

Dans les paroles de Karim on sentait la profonde affection qu’il avait pour ses parents ! Des liens solides unissaient les membres de cette famille…. Et pour moi c’était rassurant ! Un sentiment de plénitude m’envahit….
Comme il était agréable de déambuler à l’ombre des arbres en compagnie de mon amoureux et de mes amis! La journée était magnifique …. J’étais heureuse, tout simplement !
Deux jeunes sortirent d’un bosquet en nous entendant arriver. Karim les fusilla du regard…
Sur un ton sec il leur demanda de quitter les lieux. Ils essayèrent timidement de plaider leur cause mais comprirent vite qu’il leur fallait obtempérer sur le champ.
Pierre-Yves proposa de les raccompagner pour s’assurer qu’ils ne rejoignaient pas la fête !
Karim voulut nous expliquer son mouvement de colère. En l’absence de ses parents il était responsable du bon déroulement des festivités ! Il n’était pas question que certains se conduisent mal…. Particulièrement ces deux gamins qui étaient connus pour être des perturbateurs et qui avaient du profiter de la foule pour taper l’incruste.
C’était d’ailleurs étonnant qu’ils soient passés inaperçus avec leur tenue débraillée ! C’est vrai que j’ai une idée légèrement rétrograde sur la façon de s’habiller lorsqu’on est convié à une ‘boum chic’ ! Les jeans qui descendent à moitié fesses, comme si on avait fait dedans, et déchirés aux genoux, ce n’est absolument pas mon style….
J’ai offert à ma nièce ‘ La mode à travers les âges’, un album avec des autocollants qui illustrent des vêtements, sacs, chaussures, chapeaux et bijoux des différentes époques. Parmi elles, la Rome antique, l’Egypte, le Moyen Âge, la France dans les années 1770, les États-Unis dans les années 1950 et le Londres des années 1960.
Avec Julie nous nous imaginions habillées à la manière de Cléopâtre ou de Marie-Antoinette ou de Mistinguett ! Dans vingt ou trente ans, les filles rêveront-elles d’être vêtues avec des habits troués ? Qui sera pour elles la femme idéale, celle dont la beauté traverse les âges, la Néfertiti des temps modernes ? Continueront-elles à jouer à la princesse parée d’une robe couleur de lune ou de soleil ou préféreront-elles se déguiser avec des pantalons que nos grands-mères auraient jetés à la poubelle ou pour le moins rapiécés ?

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3062
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 27 avr. 2017 [23:36]

Tu penses à quoi, Madison ? Tu as l’air dans la lune… me demanda Sandra.
Karim s’était écarté pour répondre à un appel téléphonique. Jo et Ben échangeaient leur expérience sur les difficultés qu’ils avaient, chacun dans leur métier, à s’occuper des jeunes….
-Je me demandais si j’étais née à la bonne époque !
-Question combien métaphysique ! Tu trouves que c’est l’endroit et le moment de te triturer les méninges ? A ta place je me poserais des questions plus terre à terre, du genre : Quels sont les premières mots que je vais dire aux parents de Karim ?
Elle avait dit cela sur un ton moqueur, sachant parfaitement que j’étais tétanisée rien que de penser à cette rencontre inéluctable. Elle m’attrapa par le bras et m’entraîna vers une balançoire rudimentaire, composée d’une simple planche fixée à une branche d’arbre par deux cordes. Elle s’assit avec précaution pour en tester la solidité puis s’élança en riant.
-Allez, viens me pousser… cela nous rappellera le temps où nous étions des gamines qui ne songeaient pas encore aux garçons…
Elle s’élevait de plus en plus haut en chantant : ‘poussons, poussons, l’escarpolette’…
Elle insista pour que je reprenne avec elle le refrain. Je fredonnais n’étant pas très sûre des paroles et n’ayant pas un aussi beau brin de voix que mon amie….
Jo, surpris par nos éclats de rire, nous sermonna sur un ton professoral.
Etait-il raisonnable pour une femme enceinte de se conduire comme une enfant délurée et risquer de se rompre le cou ?
« Quel rabat-joie» lui répondit Sandra en descendant malgré tout pour aller se pendre à son cou…
« Je te laisse ma place, Madi, puisque mon petit mari a peur pour ma santé. Allez, Karim, tu viens la pousser… »
Mon chevalier servant n’hésita pas un instant. C’est vrai que la scène avait un côté super romantique comme dans ces vieux tableaux où sont représentés des jeunes amoureux jouant sur des balancelles…. En fermant les yeux je pouvais m’imaginer décollant du sol et m’envolant vers les cieux…
C’est une voix suave marquée d’un léger accent chantant qui me sortit de mon rêve éveillé…. – La voilà enfin la petite Madison qui fait tourner la tête à mon fils !
L’atterrissage m’apparut si brutal que mon visage tourna au rouge pivoine….
Pierre-Yves était revenu, accompagné d’une femme menue et élégante et d’un homme grand et distingué, tous les deux d’une extraordinaire beauté…. Je comprenais de qui Karim avait hérité ses traits parfaits ainsi que sa stature …
-Ne rougissez pas, ma jolie…. Je savais que mon fils avait beaucoup de goût! N’est-ce pas qu’elle est parfaite mon chéri ?
Son mari acquiesça puis, se tournant vers Karim, dit avec un sourire lumineux :
-Il serait peut-être temps que nous fassions plus ample connaissance….

Fin

Je dédie ce livre commencé le 18/10/2014 à mon mari décédé le 27 avril 1998. J'y ai mis plusieurs anecdotes vécues, des pensées personnelles et des personnages inspirés des membres de ma famille, d'amis ou de connaissances.
L'histoire, bien entendue, est entièrement sortie de mon imagination.
Je vais prendre le temps de relire l'ensemble et de corriger les fautes et les erreurs qui se sont glissées forcément.
A vous, mes fidèles lecteurs de me dire si vous souhaitez une suite avec Madison ou une nouvelle aventure avec des héros différents....ou si vous en avez assez de me lire


Revenir vers « Coin lecture : Livres, bouquins, romans, littérature, poésies... « »

Autres discussions