Les saisons

Le top des recettes en vidéo

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 23 déc. 2020 [14:51]

Image Image

le petit renne
Quand la neige recouvre la verte Finlande
Et que les rennes traversent la lande
Le vent dans la nuit
Au troupeau parle encore de lui

On l'appelait Nez Rouge
Ah comme il était mignon
Le petit renne au nez rouge
Rouge comme un lumignon

Son petit nez faisait rire
Chacun s'en moquait beaucoup
On allait jusqu'à dire
Qu'il aimait boire un petit coup

Une fée qui l'entendit
Pleurer dans le noir
Pour le consoler lui dit
"Viens au paradis ce soir"

Comme un ange, Nez Rouge
Tu conduiras dans le ciel
Avec ton petit nez rouge
Le chariot du Père Noël



Quand ses frères le virent d'allure aussi leste
Suivre très digne les routes célestes
Devant ses ébats
Plus d'un renne resta baba

On l'appelait Nez Rouge
Ah comme il était mignon
Le petit renne au nez rouge
Rouge comme un lumignon

Maintenant qu'il entraîne
Son char à travers les cieux
C'est lui le roi des rennes
Et son nez fait des envieux

Vous fillettes et garçons
Pour la grande nuit
Si vous savez vos leçons
Dès que sonnera minuit

Ce petit point qui bouge
Ainsi qu'une étoile au le ciel
C'est le nez de Nez Rouge
Annonçant le Père Noël

Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 27 déc. 2020 [08:02]

Image Image Image Image



La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.
G.de M.





Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 29 déc. 2020 [12:05]

:nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045:
Hiver
Au nord de la Norvège
Vit un bonhomme de neige.
Il n’a pas peur de fondre,
Là-bas, la neige tombe
Pendant de très longs mois,
Il y fait toujours froid.
Image
Et le bonhomme de neige,
Bien assis sur son siège,
Regarde les flocons
Voler en tourbillons.

Sais-tu ce que j’en pense ?
Il a bien de la chance
Pour un bonhomme de neige
D’habiter la Norvège.
C.A.




Image Image

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5522
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Les saisons

Messagepar brebis47 » 31 déc. 2020 [21:01]

Pas de neige aujourd'hui
Seulement de la pluie
Quelle triste journée
Pour une fin d'année

Que sera la nouvelle
Que nous apporte-t-elle
Des rires ou du chagrin
De tristes lendemains

Pourrons-nous embrasser
Se serrer dans les bras
S'attabler et manger
Sans craindre le danger

Prions tous mes amis
Pour qu'il nous soit permis
D'être libres enfin
De nous prendre la main

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 01 janv. 2021 [09:12]

Image Image Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5522
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Les saisons

Messagepar brebis47 » 01 janv. 2021 [19:43]

1er jour de janvier
1er jour de l'année
Il nous faudra demain
Emprunter le chemin

Il est long et étroit
Resserré par endroits
Semé de grosses ornières
Bordé de primevères

La pluie le rend pénible
Boueux et difficile
Le soleil sèche les flaques
Nos pas laissent des marques

La vie est ainsi faite
Quelques moments de fêtes
Suivis par des douleurs
Des chagrins et des peurs

Profitons des répits
De ces instants bénis
Et oublions tous ceux
Tristes et malheureux

Qui nous brisent le coeur
Ternissent notre bonheur
Maintenons notre route
La vie est bien trop courte

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 07 janv. 2021 [16:11]

Image Image

La gelée

Ce matin,
Il y avait
Des milliers
De diamants
Dans les champs.

Les gens ont dit :
“C’est la gelée.”

Mais moi
Je sais bien
Que c’est la lune
Qui a fait craquer
Tous ses colliers.
A.M.C.

Image

Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 11 janv. 2021 [10:06]

:nl043: :nl043: :nl043: :nl043: :nl043: :nl043: :nl043:
Image
La retraite de Russie

Il neigeait, on était vaincu par sa conquête
pour la première fois, l'aigle baissait la tête.
Sombres jours ! l'empereur revenait lentement
laissant derrière lui Moscou fumant.

Il neigeait. L'âpre hiver fondait en avalanches.
Après la plaine blanche une autre plaine blanche
On ne connaissait plus les chefs ni le drapeau
Hier la grande armée, et maintenant troupeau.

On ne distinguait plus les ailes ni le centre :
il neigeait. Les blessés s'abritaient dans le ventre
des chevaux morts ; au seuil des bivouacs désolés
on voyait des clairons à leur poste gelés
restés debout, en selle et muets, blancs de givre,
collant leur bouche en pierre aux trompettes de cuivre.

Boulets, mitraille, obus, mêlés aux flocons blancs,
pleuvaient ; les grenadiers, surpris d'être tremblants
marchaient pensifs, la glace à leur moustache grise.

Il neigeait, il neigeait toujours ! la froide bise
sifflait ; sur le verglas dans les lieux inconnus
on n'avait pas de pain et l'on allait pieds nus.
Ce n'était plus des coeurs vivants, des gens de guerre
c'était un rêve errant dans la brume, un mystère,
Une procession d'ombres sur le ciel noir.
V.H.
Image

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5522
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Les saisons

Messagepar brebis47 » 11 janv. 2021 [19:44]

Image
La neige tombe
Toute blanche dans la nuit brune
La neige tombe en voletant,
Ô pâquerettes ! Une à une
Toutes blanches dans la nuit brune !
Qui donc là-haut plume la lune ?
Ô frais duvet ! Flocons flottants !
Toute blanche dans la nuit brune
La neige tombe en voletant.

La neige tombe, monotone,
Monotonement, par les cieux ;
Dans le silence qui chantonne,
La neige tombe monotone,
Elle file, tisse, ourle et festonne
Un suaire silencieux.
La neige tombe, monotone,
Monotonement par les cieux.

Jean Richepin

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 12 janv. 2021 [12:09]

:nl043: :nl045: :nl043: :nl045: :nl043: :nl045: :nl043:
Image

Le nez rouge, la face blême,
Sur un pupitre de glaçons,
L’Hiver exécute son thème
Dans le quatuor des saisons.

Il chante d’une voix peu sûre
Des airs vieillots et chevrotants ;
Son pied glacé bat la mesure
Et la semelle en même temps ;

Et comme Haendel, dont la perruque
Perdait sa farine en tremblant,
Il fait envoler de sa nuque
La neige qui la poudre à blanc.

Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 16 janv. 2021 [13:27]

:nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045:


Les moineaux
La neige tombe par les rues,
Et les moineaux, au bord du toit,
Pleurent les graines disparues.
« J’ai faim ! » dit l’un ; l’autre : « J’ai froid ! »

Image

"là-bas, dans la cour du collège,
Frères, allons glaner le pain
Que toujours jette – ô sacrilège ! –
Quelque écolier qui n’a plus faim ».


A cet avis, la bande entière
S’égrène en poussant de grands cris,
Et s’en vient garnir la gouttière
Du vieux collège aux pignons gris.
:nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045:
C’est l’heure vague où, dans l’étude,
Près du poêle au lourd ronflement,
Les écoliers, de lassitude,
S’endorment sur le rudiment.

Un seul auprès de la fenêtre,
– Petit rêveur au fin museau, –
Se plaint que le sort l’ait fait naître
Ecolier, et non pas oiseau.

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5522
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Les saisons

Messagepar brebis47 » 17 janv. 2021 [20:29]

La neige n'est pas venue
La pluie l'a remplacée
Les enfants sont déçus
Tant ils l'ont espérée

Défilent les images
A la télévision
De gros embouteillages
De voitures et camions

Bloqués par la poudreuse
Dans un paysage blanc
Avec des dépanneuses
Salant et balayant

Les villages enneigés
Respirent la magie
Font la joie des petits
Qui sont émerveillés

Et les parents oublient
Les soucis du moment
Pour retrouver aussi
L'insouciance des enfants


Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 22 janv. 2021 [05:42]

:nl043: :nl045: :nl043: :nl045: :nl043: :nl045: :nl043: :nl045: :nl043:

Image

L'hiver du rossignol
Sur les toits la grêle crépite.
Il neige, il pleut, en même temps :
Premières larmes du printemps,
Derniers pleurs de l’hiver en fuite.

Parmi les longs cris qu’en son vol
La première corneille jette,
J’entends une note inquiète ;
Est-ce la voix du rossignol ?

D’où vient cette roulade ailée
Dont la bise coupe le fil
Ce doux chanteur, pourquoi vient-il
Affronter cette giboulée ?

Est-ce le trémulant sifflet,
Le fifre aigu de la linote ?
Est-ce la double ou triple note
Du bouvreuil ou du roitelet ?

Il neige, il pleut, il grêle, il vente.
Mais, soudain, voici le soleil,
Le soleil d’un temps sans pareil.
Chante, oh ! chante, rossignol, chante !

Il neige, il vente, il grêle, il pleut.
Chante ! C’est l’air que rossignole
Ton cœur, ton joli cœur qui vole,
Qui d’un ciel gris, fait un ciel bleu.

Que ta musique, en fines perles,
Change ce brouillard éclatant.
Ah ! pourrait-il en faire autant
Le trille aigu de tous les merles ?

Il pleut, il neige, c’est en vain
Que le merle siffle à tue-tête.
Pour que tout l’azur soit en fête,
Chante, chante, chanteur divin !

Chante sur la plus haute branche,
Comme l’oiseau de la chanson.
Chante sous le dernier frisson
De la dernière neige blanche.

À pleine gorge, fais vibrer,
Rossignoler ta fine lyre,
Ô toi dont le cœur est à rire,
Pour les cœurs qui sont à pleurer


Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1542
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 26 janv. 2021 [16:16]

Image


Après la bataille
Mon père, ce héros au sourire si doux,
Suivi d’un seul housard qu’il aimait entre tous
Pour sa grande bravoure et pour sa haute taille,
Parcourait à cheval, le soir d’une bataille,
Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit.
Il lui sembla dans l’ombre entendre un faible bruit.
C’était un Espagnol de l’armée en déroute
Qui se traînait sanglant sur le bord de la route,
Râlant, brisé, livide, et mort plus qu’à moitié.
Et qui disait : ” A boire ! à boire par pitié ! ”
Mon père, ému, tendit à son housard fidèle
Une gourde de rhum qui pendait à sa selle,
Et dit : “Tiens, donne à boire à ce pauvre blessé. ”
Tout à coup, au moment où le housard baissé
Se penchait vers lui, l’homme, une espèce de maure,
Saisit un pistolet qu’il étreignait encore,
Et vise au front mon père en criant: “Caramba! ”
Le coup passa si près que le chapeau tomba
Et que le cheval fit un écart en arrière.
” Donne-lui tout de même à boire “, dit mon père
V.Hugo
ce poème est un morceau d'anthologie des oeuvres littéraires de la langue française !


Image Image

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5522
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Les saisons

Messagepar brebis47 » 28 janv. 2021 [18:12]

J'avais 15 ans et je devais choisir un poème de Victor Hugo à réciter devant toute la classe. Une fois terminé, la plupart des élèves étaient en larmes!
L’Enfant grec

Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.
Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil,
Chio, qu’ombrageaient les charmilles,
Chio, qui dans les flots reflétait ses grands bois,
Ses coteaux, ses palais, et le soir quelquefois
Un chœur dansant de jeunes filles.

Tout est désert. Mais non ; seul près des murs noircis,
Un enfant aux yeux bleus, un enfant grec, assis,
Courbait sa tête humiliée ;
Il avait pour asile, il avait pour appui
Une blanche aubépine, une fleur, comme lui
Dans le grand ravage oubliée.

Ah ! pauvre enfant, pieds nus sur les rocs anguleux !
Hélas ! pour essuyer les pleurs de tes yeux bleus
Comme le ciel et comme l’onde,
Pour que dans leur azur, de larmes orageux,
Passe le vif éclair de la joie et des jeux,
Pour relever ta tête blonde,

Que veux-tu ? Bel enfant, que te faut-il donner
Pour rattacher gaîment et gaîment ramener
En boucles sur ta blanche épaule
Ces cheveux, qui du fer n’ont pas subi l’affront,
Et qui pleurent épars autour de ton beau front,
Comme les feuilles sur le saule ?

Qui pourrait dissiper tes chagrins nébuleux ?
Est-ce d’avoir ce lys, bleu comme tes yeux bleus,
Qui d’Iran borde le puits sombre ?
Ou le fruit du tuba, de cet arbre si grand,
Qu’un cheval au galop met, toujours en courant,
Cent ans à sortir de son ombre ?

Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
Plus éclatant que les cymbales ?
Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l’oiseau merveilleux ?
– Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
Je veux de la poudre et des balles.

Victor Hugo 8-10 juillet 1828


Revenir vers « Coin lecture : Livres, bouquins, romans, littérature, poésies... « »

Autres discussions