Un roman à plusieurs...

Le top des recettes en vidéo

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 26 nov. 2016 [19:54]

Khadija se sécha les doigts et remit sa bague. L’employée lui baisa les mains et bégaya des remerciements confus. Pierre-Yves cogna à la porte et demanda si tout se passait bien. Il s’inquiétait d’avoir entendu un bruit bizarre. Khadija le rassura et se tournant vers nous elle soupira. « Vous ne pouvez pas savoir combien c’est pénible d’être sans cesse surveillée. Je vous envie de pouvoir aller où bon vous semble sans avoir à être encadrée par deux cerbères. Si je fais tomber une petite cuiller ou je renverse un peu d’eau, ils réparent mon étourderie avant même que j’ai eu le temps de cligner de l’œil. Lorsque nous étions jeunes avec mon frère nous nous amusions de les faire courir! Un demi-siècle après j’ai du mal encore à m’y faire. Allons, sortons avant qu’ils ne fassent appel à la garde nationale ! »
Son rire cristallin enchanta les gens qui faisaient le cercle devant l’entrée. Il y eut quelques flashes. « Ne prend pas cet air constipé, me glissa Sandra à l’oreille. Sûr que dans les journaux de demain on nous verra toutes les quatre souriantes sortant des spacieuses toilettes de l’Eldorado. »

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 29 nov. 2016 [17:52]

Ecartant la foule, je regagnai vivement ma place. Aucune envie d’apparaître à la une. Je voyais déjà les commentaires du genre : une femme extraordinaire avec des besoins ordinaires… Je comprenais que Muriel ait préféré taire son identité lors de son geste héroÏque. Tony n’avait pas profité du scoop, épargnant à sa mère une publicité qu’elle n’aurait pas supportée. Cette fois-ci, en tant que journaliste couvrant la soirée, il ne pourrait pas éviter l’article agrémenté de photos. Valait mieux sa plume bienveillante que celle d’un confrère à la recherche de détails croustillants. Nos noms seraient connus de tous.
« Certain que mon boss sera enchanté des retombées sur son entreprise ! pensai-je…. C’est le bon moment pour lui demander de l’augmentation! »
Je savais que je n’en ferais rien. Mon père m’a appris que chacun doit mériter son salaire par ses propres mérites…. Que voulez-vous ? On ne se refait pas !


Pour mes fidèles lecteurs:
Mon père est décédé. Je m'absente quelques jours pour assister à son incinération et ranger ses affaires.

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 08 déc. 2016 [19:49]

Me voilà de retour.
Pas facile de se remettre à l'écriture.
Mais je ne suis pas du genre à abandonner mes fidèles lecteurs, surtout que le dénouement de cette histoire est proche....

Nous fûmes invités à tous rejoindre notre place pour déguster les desserts préparés par les chefs. Choix de glaces ou assiette gourmande composée de mignardises : profiterole, tarte tatin, tarte citron meringué, fraisier, île flottante et fondant au chocolat. Notre tablée opta pour l’assortiment que nous dégustâmes avec bonheur, accompagné d’un poiré servi bien frais. Nous étions tous d’accord pour dire que le repas était digne des grands restaurants !
Notre serveur débarrassa et comptabilisa 4 cafés, 3 thés et 1 tisane qu’il s’empressa de nous apporter.
Je me penchai vers Karim pour lui dire que j’étais soulagée que la soirée se termine sans anicroche. Cette fois-ci je fis bien attention à parler assez bas pour ne pas me faire entendre.
Karim me chuchota que tout pouvait se jouer dans les minutes qui suivraient… Le maire discutait avec l’ambassadeur et John des problèmes de délinquance qui malheureusement gangrénaient notre société. Ainsi la conversation avait déviée de l’espèce animale à l’espèce humaine dont certains spécimens se montrent plus cruels que des bêtes furieuses… De la Tour semblait à mille lieux de là, assez impatient de prendre congé puisque je le vis jeter par deux fois un œil sur sa montre. Maman tentait de sympathiser avec sa voisine, pendant qu’Annie et Muriel s’intéressaient à la tenue et aux bijoux de Khadija.
Sandra semblait perdue dans ses pensées. Son calme m’inquiétait… Je me tournai vers elle pour lui demander ce qui la rendait si silencieuse, elle qui d’ordinaire était plutôt volubile !
Elle hésita quelques instants avant de me répondre avec son air de chien battu qui ne présageait jamais rien de bon.
-Plus je regarde la bague, plus je me dis qu’elle est une imitation. Son éclat est très faible. Avec les lumières de la salle, la pierre devrait jeter 1000 feux !
Je la fixai avec des yeux grands comme des soucoupes et ne pus retenir un petit cri de surprise qui fit sursauter toute la tablée… et je crois bien également les deux d’à côté….

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 11 déc. 2016 [20:48]

- Que se passe-t-il ma chérie ? Karim m’entoura les épaules de son bras protecteur…
Ma mère ne cacha pas son angoisse et posa la même question … Généralement elle reste calme en toute occasion, ce qui a l’heur de m’énerver au plus haut point. A sa décharge elle a du faire face à des situations difficiles qui l’ont rendue ‘philosophe’, comme elle aime le dire… Cette fois-ci elle avait instinctivement serré les poings. La tension qui régnait depuis le début du repas avait eu raison de son flegme. Comme moi elle guettait les faits et gestes de De La Tour assis quasiment en face d’elle, et lui il répondait à son inquiétude par des regards glacials.
Sandra était rouge brique. Elle s’excusa vivement :
- C’est ma faute. Je ne voudrais pas qu’à cause de moi la soirée soit chamboulée. Je peux me tromper … elle hésita, tous les yeux étant braqués sur elle -…. mais pourtant je suis sûre de moi…. Ma très chère Khadija, je ne sais pas comment c’est possible mais la bague que vous portez n’est pas celle que vous aviez en arrivant…. Celle –ci est fausse, bien imitée mais fausse….
Cette fois-ci ce fut Khadija qui poussa un cri en fixant le bijou qui ornait son annulaire droit !
Automatiquement les gardes encadrèrent leur maîtresse, suivis de près par Pierre-Yves et Jo qui se tenaient sur le qui vive depuis le début de la soirée.
Un geste de Pierre-Yves déclencha la fermeture de toutes les issues de l’établissement. La musique stoppa nette et une voix posée annonça qu’un incident sans gravité s’était produit et que chacun devait garder son calme. La situation était entièrement sous contrôle. L’assistance était invitée à coopérer avec le service d’ordre.

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 14 déc. 2016 [07:15]

Ce que nous avions craint ces derniers jours était arrivé….
Un bref coup d’œil circulaire me fit comprendre que beaucoup de gens commençaient à manifester de l’inquiétude malgré les paroles rassurantes de la voix qui s’avéra être celle de l’organisateur de la soirée.
Une poignée de secondes et le maire était rejoint par deux policiers chargés de sa défense.
Karim prit la direction des événements avec l’autorité due à sa fonction. Maintes fois il avait répété avec son équipe la marche à suivre en cas d’une alerte. Chacun attrapa ses affaires avant de se diriger en rang par deux comme à l’école, les dignitaires en premier, vers le bar où une porte conduisait au bureau privé de Luc Debout. Je m’accrochais à mon sac comme à une bouée de sauvetage…. Je sentais que mes jambes étaient flageolantes aussi je remerciai d’un sourire Sandra qui me soutenait par le bras.
Mon amie avait les yeux pétillants d’excitation. Elle me glissa dans l’oreille :
-Enfin, un peu d’action…. Je commençais à me dire que rien ne se passerait ce soir !
Je la fusillai du regard. Elle poursuivit : Ma chérie, il faut savoir crever l’abcès ! Si je me suis trompée pour la bague, c’est au trou que je vais finir car je vais créer une crise diplomatique.

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 17 déc. 2016 [16:51]

Elle avait parlé d’un ton si léger que je compris qu’elle était quasi certaine de ne pas passer la fin de sa grossesse au fond d’une geôle humide et froide. Ma mère aurait dit : ‘Toujours ton habitude d’exagérer les choses. Les prisonniers sont logés maintenant dans des cellules chauffées qui ressemblent à des chambres 3 étoiles avec télé, ordinateur et accès aux salles de sport.’ Et pourquoi pas des jacuzzis, maman ! Si on regarde le dernier rapport sur l’état des prisons françaises, tout n’est pas rose… C’est du en partie à une surpopulation carcérale dont se plaignent les gardiens de prison… D’ailleurs j’ai du mal à imaginer qu’il puisse y avoir tant de gens qui finissent en tôle, et encore moins d’y voir mon amie enceinte jusqu’au cou… Bon j’exagère encore…. On aperçoit à peine son petit ventre rond sous sa robe évasée.
Jo nous avait rejoints dans le bureau spacieux avant que ne se referme la porte derrière nous. Pierre-Yves prit de suite la parole et s’adressa en premier à l’ambassadeur et sa femme:
-Excellences, je vous invite à vous asseoir.
Il montrait les deux fauteuils confortables qui trônaient près de la fenêtre où les deux gardes avaient pris position après avoir vérifier que le rideau électrique était baissé.
Puis s’adressant au reste de l’assistance : Mesdames, prenez les sièges libres. Ne vous inquiétez pas messieurs, mes hommes apportent de suite quelques chaises.
Le maire se tenait derrière sa femme qui était assise à côté de Muriel sur un sofa qui devait servir de lit d’appoint. Annie, Dédée et Sandra avaient choisi un canapé d’angle en cuir vert foncé. C’est sûr, Debout avait aménagé avec goût ce bureau qui devait lui servir de retraite. Les murs capitonnés insonorisaient la pièce et les lumières indirectes y ajoutaient une note intime et légèrement surannée, accentuée par nos tenues de gala. Nous vivions une scène digne d’un polar à la Hercule Poirot ! Le moment où le célèbre détective rassemble tous les suspects afin de dévoiler leur côté sombre et démasquer le coupable….

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 19 déc. 2016 [20:42]

J’étais la seule femme debout. Face à moi, accoudés à la bibliothèque, John et De la Tour avaient galamment proposé d’attendre… Entre ces deux hommes, il n’y avait pas photo ! Une quinzaine d’années devaient les séparer…Tous les deux avaient de la classe mais, si le premier dégageait des ondes positives, chaleur, réconfort, apaisement, le deuxième envoyait des miasmes morbides comme aurait dit Baudelaire…. Les mains enfoncées dans les poches de son pantalon, il essayait de prendre un air dégagé…. Monique semblait à deux doigts de s’évanouir… Son mari la rassura et demanda s’il était possible d’avoir quelques rafraîchissements, au moins pour son épouse que les fortes émotions rendaient sujette aux malaises. Jo se proposa et Pierre-Yves le laissa sortir.
Au même moment entrait un petit homme voûté, habillé comme un clerc de notaire. Tête d’œuf avec des cheveux rares ébouriffés, une paire de lunettes rondes lui pinçant le nez. On l’aurait dit sorti tout droit d’un livre de Dickens…. Il bredouilla un bonjour timide et fit une courbette devant Khadija…. Puis il demanda à examiner la bague pour laquelle il avait été appelé…. Nous comprîmes qu’il s’agissait d’un joaillier qu’on avait dépêché pour servir d’expert. L’homme, habitué à se coucher tôt, avait été réveillé un peu brutalement et escorté entre deux policiers.
Pour l’instant tous les regards étaient tournés vers lui qui auscultait à la loupe le bijou suspect.
-Hum, belle imitation, très belle imitation… si vous voulez mon avis, nous avons affaire à des professionnels…

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 21 déc. 2016 [19:54]

Un murmure parcourut l’assistance et tous les regards se tournèrent vers Sandra qui rayonnait. Ainsi elle ne s’était pas trompée.
-Alors c’est vous la demoiselle qui avait découvert le pot aux roses ! Vous avez l’œil, et je peux vous assurer que ce n’est pas donné à tous…
Elle n’en pouvait plus mon amie ! Quel beau compliment et en plus on lui donnait du ‘demoiselle’ ! Instinctivement elle porta sa main à son ventre….
Le Joaillier exprimait sa surprise d’une voix pointue légèrement chevrotante. Puis saluant l’assistance d’un geste théâtral, il ajouta :
-Mesdames, Messieurs, Altesses, je vous présente mes respects et vous prie de m’excuser mais je n’ai pas l’habitude de veiller si tard. J’ai fait mon travail, le reste appartient à la police.
Il sortit de la pièce à reculons à la manière des courtisans au temps des rois.
Jo arrivait avec un chariot rempli de boissons et de verres. Il se chargea de servir chacun, en commençant par les dames.
Karim s’était rapproché de Pierre-Yves pour discuter de la marche à suivre. Le bijou n’avait pas du quitter L’Eldorado mais il s’avérerait fastidieux de fouiller la foule présente à la soirée, sans oublier les bénévoles des différents services.
Le maire prit la parole; Son ton était nerveux : Ne serait-il pas possible de nous laisser quitter les lieux ? Mon épouse a besoin de se reposer et je suis certain que ces dames aspirent aussi à la tranquillité. J’espère que vous ne supposez pas un instant qu’une seule des personnes présentes dans cette pièce puisse être tenue suspecte ! En restant ici nous ne ferons que vous gêner dans vos démarches pour retrouver le coupable.
Khadija le coupa vivement : Très cher, vos attentions sont louables mais en ce qui me concerne je n’ai aucune intention de m’éclipser.
Son mari lui posa fermement la main sur l’épaule et s’adressa à elle dans leur langue natale d’une voix posée qui eut pour effet de calmer son agitation.
Nous attendîmes respectueusement qu’ils eurent fini leur conversation animée. Puis, reprenant en français Son Excellence s’adressa à Pierre-Yves :
-Avec ma tendre et indomptable moitié, nous désirons coopérer à votre enquête. Bien entendu mes hommes sont à votre disposition.
Il lança quelques ordres aux deux gardes qui firent un pas en direction de Pierre-Yves.
Il poursuivit :
-Mais je pense inspecteur, que vous ne verrez aucune objection à ce que Mr le Maire puisse se retirer avec notre très chère Monique. Ainsi d’ailleurs que tous nos amis dont je me porte garant.
-Il va de soi, Excellence que Mr le Maire peut partir en compagnie de son épouse…. Un des mes hommes va les accompagner. En ce qui concerne tous vos autres invités…..

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 25 déc. 2016 [11:01]

Sa phrase resta en suspens quelques instants.
Je faillis crier qu’il n’était pas question de laisser s’échapper le triste sir !
De son côté ce dernier avait du mal à cacher son soulagement et se penchait déjà pour saisir le bras de Muriel. Elle lui fit comprendre en dégageant son coude qu’il n’était pas question qu’elle parte. Instinctivement John avait eu un mouvement pour la défendre de cet homme qu’il ressentait comme un danger. En ramenant le châle sur les épaules de Muriel il affirmait à tous qu’il ne laisserait personne toucher à sa tendre amie. Il dévoilait ainsi clairement ses sentiments, bien que je doute avoir été la seule à m’apercevoir qu’entre ces deux là il y avait plus que de l’amitié… Mumu avait été troublée par cette rencontre ô combien inespérée puis qu’elle lui avait enfin ouvert les yeux sur la réalité du personnage dont elle pensait s’être entichée…. J’imaginais sans peine la tempête qui devait régner dans sa tête et dans son cœur….. Et le soulagement que ma mère devait ressentir, elle à qui rien n’échappait…
Annie s’était serrée contre sa fille. Elle m’apparut lasse, secouée par la tournure qu’avait prise la soirée qui avait pourtant si bien commencée…. Elle qui raffolait de l’Eldorado, elle mettrait du temps à oublier qu’un lieu si enchanteur pouvait se transformer en un champ de bataille !
Pierre-Yves se voulut rassurant :
-Vous comprenez bien qu’il va nous falloir fouiller toutes les personnes qui ont approché de loin ou de près ce bijou, à votre table et aux toilettes dames, seuls endroits où la substitution a pu se faire. La bague n’a pas pu se volatiliser comme par magie…. Mes hommes sont entrain de faire évacuer la salle et ne retiennent que le service des volontaires et particulièrement l’employée qui nettoyait les sanitaires.

Khadija affirma que, comme à son habitude, elle avait retiré sa bague pour se laver les mains mais qu’elle ne l’avait perdu de vue qu’une à deux secondes….
C’était suffisant pour que la « dame pipi »ait commis le larcin…. Je relatai la petite scène des produits renversés.
Le problème était que la fameuse ‘Térésa’ hurlait ses grands dieux qu’elle n’était pas coupable et que nous pouvions la fouiller, nous ne trouverions rien…. Tout porte à penser qu’elle a un complice à qui elle a refilé l’objet.
Son CV n’est pas joli-joli...Elle a des antécédents de vols à l’étalage…. Mais sans preuve nous ne pouvons l’arrêter….

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 29 déc. 2016 [18:26]

Désolée mes chers lecteurs, mais je suis en vacances avec une superbe créve....vous allez devoir attendre un peu pour la suite...

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 06 janv. 2017 [17:50]

Mes chers amis lecteurs!
Je suis bloquée en vavances chez ma soeur avec une grippe depuis 1 semaine.... Le médecin m'a mise en arrêt avec ordre de rester enfermée au chaud.2017 commence fort! Impossible d'écrire car brouillard dans la tête...
Je suis impatiente de finir cette histoire de Madison et pourqoi pas en commencer une nouvelle!

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 18 janv. 2017 [17:29]

Chers amis lecteurs,
Mon état s'est aggravé et je suis toujours trop malade pour écrire. Impossible de me concentrer.
J'espere pouvoir reprendre mon récit rapidement.
En attendant je vous :kikou:

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1522
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar julie11 » 27 janv. 2017 [08:46]

coucou !

Je te souhaite un prompt rétablissement !

Image

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 31 janv. 2017 [09:37]

Je viens tout juste de rentrer après un passage aux urgences.
Je suis encore en arrêt maladie et dois passer une radio demain.
Il semblerait qu'à force de tousser je me serais casser une côte ou deux!!!!
Merci Julie et vous tous.
Je vais pouvoir continuer mon récit et, pour me faire pardonner cette absence d'un mois, je vous en mets plus long que d'habitude.
Anita, la jeune policière rentra dans la pièce suivie d’un collègue qui la dépassait de deux têtes. Elle avait été si discrète lors de la soirée que sa voix teintée d’un accent du midi me surprit. J’aurais donné ma main à couper qu’elle venait du côté de Toulouse. Elle apportait avec elle comme un souffle de fraîcheur qui détendit l’atmosphère.
-La salle a été évacuée, Monsieur. Aucun problème à noter. A part pour les journalistes. Deux se sont montrés plus curieux et acharnés. Ils sont en quête de sensationnel. Heureusement Tony les a pris en charge.
-Très bien, je m’occuperai d’eux plus tard. Quoi d’autre ?
-Nous avons fouillé les vestiaires et le personnel a coopéré sans difficultés. Le proprio semble très ennuyé par les retombées d’une affaire de vol sur la réputation de son établissement…. Je ne le crois pas mouillé….
-La Térésa braille toujours comme une truie qu’on égorge…. ajouta son binôme.
Pierre-Yves le foudroya du regard….
-Mes excuses, Monsieur, mais je ne trouve pas d’autres comparaison…. Pour moi, elle est dans le coup…. Si elle était innocente, elle crierait moins fort !
-Des complices ?
-L’un des serveurs est certainement de mèche. D'après ben, son pedigree en fait un suspect idéal ! Mais aucune preuve formelle !
-Amenez les moi tous les deux….
Avant que les deux inspecteurs franchissent la porte, Pierre-Yves les complimenta pour leur efficacité et leur demanda de féliciter l’équipe.
Nous avions tous assisté, muets comme des carpes, à cette scène qu’on aurait dite sortie d’un polar…
Après avoir échangé quelques mots avec Pierre-Yves, Karim se tourna vers nous.
-Avez-vous des informations qui pourraient nous aider ? Ou une idée quelconque qui nous permettrait d’y voir plus clair ? Monsieur de La Tour, par exemple ?
Ce dernier sursauta en entendant son nom et répliqua à la vitesse d’un crotale…
-J’ai cru comprendre que vous avez fait évacuer la salle. Cela signifie-t-il que vous ne croyez pas qu’un voleur extérieur se soit glissé parmi la foule ? Vous agissez comme si nous étions les seuls suspects.
-Votre analyse est exacte, Monsieur ? En effet vous faîtes partie des suspects les plus vraisemblables….
De La Tour eut un mouvement de colère qu’il réprima difficilement. Les poings serrés il rétorqua :
-J’exige que l’on me fouille sur le champ afin de dissiper tout soupçon ! Et que l’on m’explique de quels droits je serais plus suspect que mes autres compagnons présents dans cette salle !
-Calmez-vous, Monsieur, intervint Pierre-Yves. Karim peux-tu nous résumer les différents faits de ces derniers jours qui nous ont amené à ranger Monsieur de La Tour en tête de notre liste de coupables présumés ?
-Avec plaisir ! Comme cela risque d’être un peu long, je vous prierai de tous vous asseoir. Si tu veux bien Jo, peux-tu te charger d’amener quelques boissons ?

Avatar de l’utilisateur
brebis47
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 5445
Inscription : 10 mai 2006 [10:01]
Localisation : Lot et Garonne

Re: Un roman à plusieurs...

Messagepar brebis47 » 03 févr. 2017 [09:38]

Jo ne se fit pas prier…. Il avait savouré chaque moment de cette soirée qui resterait gravée à tout jamais dans sa mémoire…. Comme son épouse, l’excitation l’avait emporté sur les risques possibles… Bien qu’il n’ait pas eu l’occasion d’utiliser ses techniques de combat, il avait ressenti de nombreuses poussées d’adrénaline …. Pierre-Yves lui avait fait suffisamment confiance pour lui donner un rôle actif dans cette affaire qui prenait maintenant une tournure officielle. L’épilogue approchait, il n’était pas question qu’il en manque une miette….
Il croisa Anita et le policier surnommé ‘Nounours’ qui amenaient une Térésa survoltée et le barman qui suivait docilement. L’attitude de ce dernier contrastait nettement avec celle de la femme de ménage qui frisait la crise d’hystérie !
La policière qui n’avait pas pu encore enlever sa tenue de serveuse proposa d’’accompagner Jo. Pierre-Yves fit un geste de la main pour lui signifier son accord et elle pressa l’allure en direction des cuisines. Un bref coup d’œil vers mon amie me fit comprendre qu’elle n’appréciait pas l’empressement de la jeune femme à rejoindre son mari. En toute autre occasion elle aurait sorti les griffes et aurait averti que Jo était sa chasse gardée !
Je ne pus m’empêcher de sourire …. Sandra me jeta un regard noir, l’air de dire : ‘Toi ma grande tu ne perds rien pour attendre’… Je lui souris à nouveau, façon ‘même pas peur’… ce qui la dérida complètement….
Pierre-Yves ne put rien tirer des deux suspects qui se contentèrent de dire qu’ils étaient innocents et que l’on n’avait aucune preuve contre eux…. Ce qui était vrai, malheureusement…. Agacé Pierre-Yves demanda à Nounours de les reconduire près de l’estrade où le reste du personnel était regroupé.
Jo revenait déjà avec la jolie Anita sur les talons…. Ils apportaient des boissons et des petits sandwiches que les cuisiniers avaient eu l’idée de préparer… Depuis combien de temps étions- nous là ? Une heure, deux heures ? J’eus honte de mon estomac qui se manifesta à la vue des canapés tartinés de foie gras…. Mais je ne fus pas la seule à faire honneur à la collation…. Excepté De la Tour qui nous regardait d’un air méprisant….et ma pauvre Annie qui avoua que l’émotion lui coupait tout appétit…. Et bien entendu les deux gardes debout comme des statues du musée Grévin….
Pierre-Yves et Karim ne touchèrent à rien, eux non plus, occupés à discuter à voix basse avec leurs collègues.


Revenir vers « Coin lecture : Livres, bouquins, romans, littérature, poésies... « »

Autres discussions