Culture, désinvolture et épluchures

Posez ici toutes les questions qui ne concernent pas la cuisine.

Le top des recettes en vidéo

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 03 sept. 2013 [09:57]

Début de cette discussion :arrow:ICI








Bonjour,

Que vous dire ce matin? Difficile parfois de répondre à une absence de réponses...

Mamia, j'ai cherché comme je pouvais dans les faits divers d'Auvergne, puis de l'Allier pour trouver un article sur le vol de prunes qui a donné lieu à une tentative d'assassinat, en vain. Si tu écris "vol" ou "chapardage", ou "tentative d'assassinat pour vol de prunes", bref ce genre de choses, tu tombes aussitôt sur un site à l'odeur insupportable qui s'appelle "Fra..ais de sou.che" et qui est un magma dégoulinant de haine où des gens répertorient les délits qu'ils ont vu commettre par des Gitans et des Arabes et citent les délits financiers ou autres dans lesquels figurent des noms qui leur semblent de consonance juive. Il y en a vraiment dont la vie est si vide qu'ils la remplissent à coups de fumier! Notre démocratie interdit en théorie l'incitation à la haine raciale, mais la tolère parfaitement!

Donc je n'y vais jamais (nous sommes tombés dessus une fois par hasard en faisant une recherche sur l'expression "gens du voyage" pour savoir ce que le gouvernement appelait ainsi, et nous n'y sommes restés que deux minutes). Je ne tiens pas à laisser une quelconque traçabilité vers ce genre de sites nauséeux puisque je ne surfe pas en navigation privée; je n'ai rien à cacher de mes recherches et comme les publicités du Net financent des tonnes de sites qui nous rendent service gratuitement, je ne cherche pas à les supprimer. Donc, tant qu'à faire, je préfère que ma traçabilité donne lieu à des pubs de musique comme j'en ai en permanence qu'à des sites olé olé comme c'était le cas au début quand gogol ne m'avait pas encore "située". J'étais harcelée par de belles filles de la région lyonnaise qui me proposaient des plans Q, c'est ainsi que cela s'appelle. Elles ont renoncé depuis longtemps :hihihi: :hihihi: :hihihi: Mais je ne voudrais pas qu'à force de naviguer vers des sites comme celui dont je viens de te parler, je me retrouve avec des propositions malhonnêtes de :pirate: ou de sa fille, Peggy la grosse blonde. Comment dit-il Brel dans "La chanson des vieux amants"? "Il faut bien que le corps exulte"... oui, sans doute, mais pas avec n'importe qui non plus. Chacun a ses limites que lui dicte son éthique. Et, franchement, Mamia, qui peut se déclarer français de souche sachant que, selon les statistiques, plus d'un enfant sur 8 est le fruit d'un adultère inconnu de celui qui lui donne son nom. Et D-eu seul sait qu'il y a en a eu des ouvriers agricoles arabes, gitans et espagnols (en grand nombre) dans nos campagnes qui s'occupaient des jardins, des vignes en chantant des ritournelles qui faisaient tourner la tête des mamans et faisaient rêver les fillettes, hein ma Pomme? La terre française ne s'est jamais plainte, pour sa part, d'être bêchée par d'autres que ses indigènes :siffle:

Est-ce que tu as lu, Mamia, ce roman de Bernard Clavel "L'Espagnol"? Très belle histoire sur ce sujet.

L'Espagnol est un roman de l'écrivain Bernard Clavel publié en 1959 aux éditions Robert Laffont.

Présentation

L'Espagnol fait partie des romans de Bernard Clavel qui se déroulent dans son pays d'origine le Jura, comme Le Silence des armes ou Meurtre sur le Grandvaux.

Dans cette guerre où il se sent étranger, Pablo Sanchez se prend à aimer cette terre si différente de celle qu'il connaît et, nous dit Bernard Clavel, « poursuit obstinément une œuvre de paix. »

Contenu et résumé


La Drôle de guerre
Pablo et Enrique, réfugiés de la guerre civile espagnole, arrivent dans cette région du Revermont jurassienne, pays de vigne où l'on produit le célèbre vin jaune. La vie y est dure, surtout en cette année 1939 où les forces vives françaises sont mobilisées dans ce qu'on appellera la Drôle de guerre.



Jura : ferme typique
Ils arrivent à l'automne juste pour participer aux vendanges, travail particulièrement éprouvant dans des vignes en forte pente où la terre colle aux pieds dans l'humidité automnale. Si Pablo se fait bien à sa nouvelle vie, Enrique ne s'y adapte pas et repart vite participer à la drôle de guerre. Ils découvrent les paysans qui les hébergent, son patron Lucien Bichat avec sa patte folle, sa femme Germaine qui mène l'exploitation d'une main ferme, Jeannette la fille simple d'esprit et Marguerite et Clopineau qui viennent régulièrement aider à la vendange et aux travaux des champs.

Pablo, l'Espagnol, s'attache insensiblement à cette terre qui lui redonne le goût de vivre, entre tendresse et espoir. L'image de Mariana, sa femme tuée pendant la guerre civile, lui laisse quelques répits, même si si elle hante encore certaines nuits et reste lovée dans son esprit. Il s'est habitué aux travaux de la ferme, qu'il finit par aimer, même s'il a gelé à pierre fendre, même si l'hiver a été rude cette année.


Mon papa lisait très peu de romans, il dévorait les essais de préférence, mais comme tout bon Jurassien (pas de souche :hihihi: :hihihi: :hihihi: ), il achetait les livres de Clavel parce qu'il parlait du Jura, du vin jaune etc et il aimait celui-ci qui mêlait à la fois la guerre civile espagnole qui l’intéressait au plus haut point vu ses actions pour les Républicains espagnols et la guerre de 39-45 avec une réflexion très sensible et très nuancée sur la résistance (dont Clavel a fait partie), sur la milice et sur les exactions en tout genre des "résistants de la dernière seconde "(comme les appelait notre papa), ceux dont l'héroïsme a consisté à tondre les femmes et à les faire défiler ainsi rasées et souvent dévêtues avec leur petit gamin qualifié d"enfant de Boche"... En tout cas, si tu ne l'as pas lu, Mamia, tu devrais te régaler en l'empruntant ou en l'achetant (il est en Poche depuis longtemps).

Par contre, Mamia, je ne suis pas rentrée bredouille de mes recherches, j'ai trouvé cela sur ta région; c'est extrait de "La Montagne".

Le salers, fromage du Cantal, considéré comme un produit dangereux en avion

Qui aurait cru que le fromage pouvait faire partie des produits interdits en bagage cabine car il peut être considéré comme “plastic”, un type d’explosif puissant..

Voici de quoi faire rire tous les bons Cantaliens ou les amateurs de fromage.

Un couple de Parisiens venu en week-end en avion a payé le transport du fromage au prix fort. Afin d'éviter la file d'attente à l'embarquement, les voyageurs prennent un bagage cabine. Au départ d'Orly, la compagnie low-cost Hop ! leur explique que l'avion affecté étant à hélice, les casiers de rangement sont trop petits et que leur bagage sera mis en soute sans taxe supplémentaire. Jusque-là tout va bien.

Salers ou explosif ?
Mais l'affaire se persille lors de leur départ à l'aéroport d'Aurillac quelques jours plus tard.

Amateurs de produits régionaux, ces vacanciers ont fait le plein de saucissons, fouaces, pountis et fromages. Lors de l'enregistrement, la vacancière précise au contrôleur qu'elle possède un bagage cabine. C'est alors que celui-ci lui demande si elle détient du fromage. De manière franche elle répond : « Oui, j'ai deux kilos de salers ! » Il lui précise que le fromage frais de plus de 100 grammes est légalement interdit en cabine car il est classé comme substance pâteuse. En raison de l'absence du dispositif à rayon X, le salers peut être considéré comme du plastic, un type d'explosif très puissant.

Le bagage cabine se transforme alors un bagage soute. Ces touristes sont pris au dépourvu car la réglementation en vigueur (*) n'est en rien affichée dans l'aéroport. Un simple bout de papier scotché sur le comptoir informe les passagers.

Afin de pouvoir ramener le savoureux morceau de fromage, le couple de voyageurs doit s'acquitter de la somme de 15 euros alors qu'à l'aller, le bagage déjà trop grand avait voyagé en soute sans aucune surtaxe.

Au prix de 15 €, la surtaxe, dès la barre des 100 g passés, fait *** le prix au kilo du salers…


Comme dirait l'autre, "le salers, c'est de la bombe..." :hihihi: :hihihi: :hihihi:

Tes fromages font partie de mes préférés, mais il me semble qu'ils voyagent mal. Je trouve qu'il y a une différence incroyable entre le Cantal que je mangeais dans la région quand nous traversions le Massif Central avec mon papa pour aller dans le Périgord, une région qu'il adorait, et le Cantal qu'on trouve dans les supermarchés, même à la découpe et qui perd ce délicieux petit goût de lait si typique de ce fromage. Tu me diras que, pour avoir mangé en grande quantité le comté de fruitière, puisque mon grand-père paternel était devenu gérant d'une fruitière de Comté "de garde" à Poligny, je peux dire que le comté, lui non plus, n'a plus exactement le même goût une fois transporté, mais il résiste mieux s'il n'est pas mal conservé, trop au froid, trop au chaud ou dans des emballages inadéquats. Car le bon Comté, ne sent pas des pieds (comme disent les gens), il dégage au contraire des odeurs subtiles entre la noix et la noisette, une senteur fruitée dans laquelle on retrouve le bonheur des vaches :D Un hectare minimum par meuh, aucun OGM bien sûr, aucun produit d'ensilage, que du pâturage avec des fleurs du cru et, l'hiver du foin local (aucun foin venu d'ailleurs), aucun granulé. heureuse petite Montbéliarde qui gambade dans son pré Image

Hanna, comment va ta dent?

Loula, j'espère que tu vas bien. Pomme, Pimpin, je vous embrasse.

Au fait, Mamia, Miguel a bien lu le message que tu lui adressais hier soir en rentrant, mais il te présente ses excuses pour n’avoir pas répondu. Il est rentré avec Ange vers 23h30, nous n’avions pas dîné bien sûr, il était fatigué. Et, en voyant tout le monde disparaître du post, il pense que ses fautes en sont la cause, puisque aucune explication ne nous est jamais donnée.

Bonne journée à tout le monde.
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
mamia3
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3694
Inscription : 12 nov. 2008 [17:02]
Localisation : ALLIER

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar mamia3 » 03 sept. 2013 [11:50]

Miguel toutes mes excuses je m'exprime trop vite

c'était par votre photo de l'homme qui menace

des hommes avec son fusil (pour rire que je vous

demandez si vous aviez lu le journal)

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 03 sept. 2013 [11:58]

Les fifilles, je vous mets un mot à la demande de Loula.

Je lui ai envoyé un mp ce matin pour savoir si tout allait bien et elle a pu me répondre que son totor personnel était mort; elle ne peut donc pour l’instant se connecter que depuis son lieu de travail et, comme chacun sait, ce n'est pas évident.

Voilà, la commission est faite; j'ai envoyé un SMS à Miguel pour le rassurer, il t'embrasse, Loula. Pas Aaron :hihihi: :hihihi: :hihihi: vu qu'il est à la schule à l'étude depuis cinq heures ce matin et que ce n'est pas un endroit où il laisse son portable ouvert..
Le Gitan est un peu rassuré parce que, je le comprends malgré tout, son arrivée sur le post (il ne participait pas au début) a de toute évidence fait disparaître certaines personnes qui n'en lisent pas moins ses recettes :D ; tu me diras qu'il y a d'autres disparitions qui n'ont pas été consécutives à son arrivée à lui... Alors, forcément, on finit par se sentir coupable d'on ne sait pas trop quoi, alors qu'on aimerait aller en prison pour un délit bien précis.

Mon univers est kafkaiën Loula; Kafka est sans doute mon auteur préféré (hors poésie) avec Nathalie Sarraute (la mère, pas la fille) et Proust; forcément, on va me dire que je lis "ethnique" :hihihi: :hihihi: , mais non, cela correspond à un inconscient collectif comme disait papa Freud, quand papa Einstein lui laissait la parole :hihihi: :hihihi: :hihihi: Tous originaires de l'Est, je suis en train de le remarquer, ça ne m'avait jamais frappée.

Dans "Le Procès" qui n'est peut-être pas mon oeuvre préférée de Kafka mais qui me correspond tant, on le voit convoqué au tribunal, pour simplifier, et ce long "roman" qui n'est pas policier est la transcription de sa quête: savoir de quoi il est accusé et donc potentiellement coupable, Une oeuvre magistrale sur le sentiment de culpabilité. et tu sors de là lessivée.

En plus, ce type a une tête extraordinaire qui respire l'intelligence Image(les oreilles :hihihi: :hihihi: ) .

Proust n'est pas mal non plus dans le même genre Image.

Dans les auteurs que j’aime, il y a aussi Camus qui avait une tête qui respirait le neurone Image

Image Loula.

Pimpin, c'est à prononcer ainsi "rag saméar" et cela veut dire "Que la fête te réjouisse" (en hébreu, on tutoie tout le monde). Tu me dois 30 euros (15 par mot)
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 03 sept. 2013 [12:31]

Mamia, je t'ai loupée.

Je crois qu'il y a un malentendu, Mamia, Miguel n'a pas du tout pris de travers ton message, mais alors pas du tout.

Aaron et moi, nous avons ri parce que nous nous sommes dit que, lorsqu'il était question de vol de prunes ou d'autre chose, on s'adressait toujours aux compétences de Miguel :hihihi: :hihihi: :hihihi: , mais cela nous a fait rire, c'est tout. Miguel n'est pas du tout inquiet de ton message, Mamia, ne te fais pas de soucis. C'est qu'il ne voyait plus Loula et, après les disparitions successives et sans explications de Annick (je ne parle pas de Maddou car je connais les causes réelles de sa "disparition" qui n'ont rien à voir avec ce qui était dit "officiellement"), de Patipa et les disparitions de Nini et de Clémentine qui l'ont profondément affecté tout comme moi et mon frère, il finit par trouver que cela ressemble à une épidémie depuis qu'il participe au post. Et, pourtant, qu'est-ce qu'il donne car, si je peux écrire une page en une demi-heure, ce n'est pas son cas!

Mais, enfin, il se peut que le jeu sur le Net consiste ainsi à disparaître sans mettre un mot et à voir par la suite qui se sentira le plus coupable... On s'amuse parfois d'un rien...En tout cas, Mamia, ton message n'y est pour rien. Il va rentrer vers 13 heures (il a Conservatoire toute la matinée du mercredi) et repart à 15 heures au dojo comme d'habitude; il aura peut-être le temps de mettre un mot. Déjà je suis contente, il n'est pas malade. J'avais peur qu'il ait pris froid hier matin en allant à son cours très tôt en chemise et en gilet de costume, il était rentré blanc de froid, il n'arrivait pas à se réchauffer.

Je suis en train de voir que, plongée dans mon Comté de fruitière,j'ai oublié de vous servir le petit-déjeuner.

Vu l'heure, je vous mets du fromage, j'adore!

Mazette! Image


Image

Image

Des fromages de Franche-Comté en dernier: comté, morbier, bleu de Gex et Mont d'Or qu'on fait fondre et qu''on verse sur des patates entre autres :tropbon:
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 03 sept. 2013 [12:57]

:hihihi: :hihihi: :hihihi: :hihihi: :hihihi: :hihihi: :hihihi: Mamia, au lieu de te trouver des fautes inexistantes, tu aurais mieux fait de me signaler ce que j'avais écrit
Hanna , comment va ta dent?


Je signale à nos lecteurs occasionnels (et lectrices...) que Hanna a plus d’une dent :hihihi: :hihihi: , je demandais juste des nouvelles de la dent malade. C'est Aaron qui est rentré et qui me signale la stupidité de ma question, enfin de sa formulation.
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
mamia3
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3694
Inscription : 12 nov. 2008 [17:02]
Localisation : ALLIER

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar mamia3 » 03 sept. 2013 [19:03]

mais je ne prend pas Miguel pour voleur c'est sa

photo qui correspondait a notre événement

allez gros gros bisous :miam: :miam: :miam:

tu exagère avec tes fromages moi je suis aux

yaourts ok maison avec les recettes que vous mettez

je peu toujours faire et merci

il fait beau mais comme il fait froid la nuit

nous sommes bien

demain arrive ma cousine qui fait la cure et qui

se fait suer il n'y a personne

bonne soirée a tous

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 03 sept. 2013 [19:47]

Mes pépettes,

J'ai fait une bêtise :oops: Je suis allée faire des courses toute seule une fois Miguel et Ange partis pour le dojo; Aaron, Josy et la Cour des miracles étaient, quant à eux, au bord de l'eau au Parc de la Tête d'or (il fait une chaleur!). Tom était à l'école.

Quand je suis revenue, j'ai trouvé ma porte palière grande ouverte :oops: , j'avais totalement oublié de la fermer. Au moment d'y aller, j'avais deux poubelles à descendre et je me suis aperçue que l'une avait un petit trou en bas. Je suis donc allée chercher un second sac pour doubler le premier et j'ai fait mon petit travail devant l'ascenseur, comme quoi on est tellement robotisé que, si l'on change un seul geste automatique, tout le mécanisme se met à dérailler. Et voilà j'ai donc fait toutes mes courses tranquillement avec la porte béante.

Heureusement, nous ne sommes pas à Chicago, contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias et personne n'est entré, ni ne m'a volé quoi que ce soit. Par contre, j'ai eu une sacrée frousse pour mes trois animaux d'autant qu'aucune des trois ne répondait à mes appels, pas même Léah, la chienne; tu parles, elles faisaient la sieste, il m'a fallu cinq minutes pour les réveiller et qu'elles viennent me montrer qu’elles étaient bien chez nous.

A mon retour, avant de monter chez moi, j'ai été "arrêtée" par plein de copains et copinettes du troquet à moitié en pleurs; je leur manque, je n'y suis pas retournée depuis le 04 juillet. Alors, ils sont tristes, ils ne rient plus, ils n'ont plus de gâteaux. Eh oui, mais Arthur a balancé une réflexion tellement raciste en profondeur et de façon primaire contre Miguel qui, tous les dimanches matins, leur fait des msemmens ou un bon gâteau que je leur porte (ils reçoivent la fille d'Arthur et sa famille pour le goûter), que je me suis levée sans rien dire (de toute façon, je n'aurais pu sortir un son) et j'ai pris la porte :D

Ils voudraient que Miguel, Ange et mon frère viennent dans leur troquet; or ils travaillent comme tout un chacun, ils n'y tiennent pas du tout et disons que, d'un point de vue culturel, ce n'est pas vraiment leur univers les discussions de comptoir, ni les démêlés de Mimi avec ses intestins. Miguel est allé deux fois par politesse, deux fois des clientes, tout en buvant le café qu'il offrait, se sont mises à déblatérer contre les Gitans sans une réflexion des patrons. Donc, pour la nième fois, Arthur me branchait en me disant qu'il n'avait jamais vu mon frère de près (il l'aperçoit quand il passe dans la rue) et que Miguel n'était descendu que deux fois (à noter qu'il ne demande à aucun autre client d'amener sa famille). El il a ajouté presque en hurlant " Il ne faut pas qu'il ait peur de descendre, j'irai jusqu'à lui payer son café" :shock: :shock: :shock: Oups, oups, oups! ça en dit long.

Il ne réalise même pas que Miguel a une autre classe que lui et une culture à côté de laquelle la sienne ressemble à une crotte de puce. Mais il est évident qu'un gitan vend son âme pour 1 euro 30 et vient comme un toutou laper le café dans la main d'un bistroquet, du moment que c'est gratuit...

Donc là je m'amuse, surtout que, comme m'a précisé la petite voisine à côté du troquet, la petite "verte" bio "terroriste", plus personne ne leur fait leurs courses :hihihi: :hihihi: :hihihi: :hihihi:

Eh bien, les fifilles, avec mon copain Romain, un ancien de l'armée reconverti dans la culture, accouru sur son vélo en sens interdit dès qu'il m'a vue, nous nous sommes aperçus en discutant dans la rue qu'il était à Berlin en même temps que nous dans une auberge de jeunesse à à peu près 500 mètres de la nôtre avec sa femme et deux de ses enfants! Il en garde un souvenir incroyable lui aussi, Ils étaient partis dix jours , ils sont restés trois semaines à cause des prix. Eux aussi y retournent l'an prochain en été. C'est marrant la vie.

Je ne voulais pas vous raconter mes bêtises parce que Aaron va les lire en rentrant et il va encore rire exactement comme ça Image; ça va m'énerver.

Mamia, je vois ton mot en dessous; non, il n'y a personne sur le post, mais je suis passée plusieurs fois ce matin. Le dessin mis par Miguel, Mamia, n'avait pas de rapport avec un cambriolage; je crois qu'il était en espagnol, je ne le retrouve plus et il avait un rapport avec le lundi. Il y avait un patron sans doute qui braquait ses employés en leur disant "au travail". Mais il faudrait que je le retrouve pour le regarder à nouveau. Il m'est juste passé sous les yeux quand j'avais lu le message du Gitan. Mais je te dis de ne pas t'inquiéter, Miguel n'a eu aucun souci avec ton message; c'est toi qui t'es fait du souci, personne d'autre n'a évoqué ton mail. Il n'a pas répondu parce qu'il était crevé en rentrant à 23 heures (levé depuis 3 heures). Il travaille énormément pour dégager une semaine pour Barcelone et quinze jours pour l’Andalousie. C'est un système de donnant/donnant entre les profs du dojo; plus tu prends de cours, plus les autres te doivent des remplacements, donc des jours de congés et ce qui est bien, c'est qu'ils s'entendent super là-dessus tous parce que les autres veulent partir à des périodes beaucoup plus classiques que nous: été, Pâques, les grands ponts etc. Nous au contraire, nous fuyons plutôt les rushs touristiques.

Je ne savais pas que tu pouvais manger des yaourts, peut-être avec un lait sans lactose? Je te mettrai d'autres recettes alors parce que c'est délicieux et bon à la santé.
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 04 sept. 2013 [01:01]

Image, c'est Miguel


Mamia, je suis vraiment déssolé et je m'eccusse beaucoup de pas avoir répondu hier soir a votre message. Dabitude, je méforce de repondre toudesuite a chacune et de ouvlier persone, mais hier soir, j etais tres épuissé. J'avais levé a 3 heures du matin et j avais travaillé jusque 23 heures. Ensuite, a la casa, il faut diner et nous avons la famille de Barcelone, je peux pas les abandoner pour venir repondre aux messages. Je préssente toutes mes disculpas pour mon manquement.

Votre message je l'avais bien lu en rentrant a la casa et j etais en acord de vous parceque je trouve sórdido qu un homme il chèrche a tuer un quiconque qui veut voler des prunes. Je dis pas que c'est bien de voler les prunes des arbres, elles sont aux autres et moi ca me gène pas, j aime pas les prunes. Mais ca mérite pas la mort, parceque rien , il mérite la mort. On a pas le droit de tuer, c'est dans la Biblia que Dios dit que tu cometras pas le meurtre. Il a pas doné les précisions pour les prunes parceque il pensait surment pas que l'homme qu'il a créé, il deviendrait aussi malade.

J'avais bien lu, Mamia, et j etais en acord de vous, il faut pas croire que j'etais a l''inverse de vous, c'est juste que j'ai pas eu la force pour repondre. Je travaille 20 heures par jour en ce moment.

Loula, je suis content qu vous avez pu dire pourquoi vous ètes pas la; ca me soulage parceque j'ai toujours peur de faire évader les gens avec les fautes, alors je fesais du soussi de voir que vous etiez plus la sans rien dire. Je vous souhète un tres joli nouveau an juif. Moi aussi je le fais avec Aaron et ma Petite et Shana et Jesus ils peuvent rester avec nous jusque vendredi matin. Ils sont tres contents de faire le nouveau an juif, ils conèssent pas, ils sont juste catholiques come moi. Mais deux nouveaux ans, ca peut pas nous faire du mal.; Je suis déssolé pour les fautes, mais je suis tres fatigué et ma tète, quand est ce que je suis fatigué, elle pense en espagnol; les autres langues, elle les ouvlie.

Canelle, je sais pas si vous etes revenue ou pas. Dans tous les cas, soillez bien prudente avec la voiture. Image

Hanna, j espère que ca va mieux. Moi non plus, j'ai pas des rages de dents parce que j'ai pas une seule dent malade, mais je sais que c'est pas drole. Repossez-vous bien.

Pomme, bone nuit.

Je vais aller manger au moins un yaourt avec un fruit, il faut que je lève a 4 heures. Dormez bien.
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
hanna sophia
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 332
Inscription : 27 oct. 2005 [21:11]

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar hanna sophia » 04 sept. 2013 [07:55]

Bonjour à tous, je vous mets un mot avant de partir car après avec mon téléphone c'est pas possible.

Aujourd'hui ma puce commence sa première journée au Lycée et son père qui me demande si je l'accompagne :cry2: :mrgreen: il l'a pas vue grandir.

Je souffre moins de la dent mais j'ai atterri en urgence hier dans un centre médical consulter un ORL car ça fait 10 jours que j'ai mal aux oreilles, j'ai été soigné pour une otite il y a une semaine et ça repart pour l'autre.

J'ai un traitement de cheval ça devrait pouvoir combattre définitivement cette otite. J'en étais arrivée à fonctionner qu'avec des anti douleurs.

Depuis que je suis rentrée de congés, c'est en permanence que je ne suis pas bien. A méditer.

Miguel et Mémé, pour les personnes qui désertent le post il ne faut pas s'en rendre malade, vient qui veux et ceux qui ne viennent que pour faire un coucou épisodique c'est leur choix. Ne vous tracassez pas pour ça. C'est un espace d'échange convivial et chaleureux après le reste c'est le net avec la même catégorie de personne que dans la vie privée.

Merci pour le plateau de fromage, j'adore ça, j'en prendrais bien un bout maintenant mais j'ai pas trop le temps, les plateaux sont magnifiques.

Je vous souhaite une bonne journée à tous.

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 04 sept. 2013 [10:59]

Bonjour Hanna, bonjour les filles,

Je ne parvenais pas à obtenir le post depuis le message d'alerte; Ingrid lui a tronçonné 360 pages. Je me disais qu'on allait y passer un jour ou l'autre, même s'il y a des posts plus longs que le nôtre; c'est arrivé un peu tôt. à mon goût. Il faudrait en effet que je regarde de plus près et que je récupère les principales recettes de Miguel, parce que, forcément, je ne les ai pas notées (et j'ai si peu de temps). Je les ai en version parlante (en version voyelles :D ), mais pas à l'écrit et, si je veux lui faire une surprise, il faut que je sois capable de reproduire celles que je ne connais pas bien sûr; il y a malgré tout des spécialités dont j'ignorais jusqu'à l'existence, comme son flan des nonnes de Jeres, ses yemas, ses falafels; il faut aussi que je retrouve la crème catalane qu'Anita m'avait apprise tout en gestes dans la cabane des Gitans sur une crique perdue de Roses. Sa crème est divine! Je vais récupérer aussi quelques textes de chansons que nous avons traduites directement sur le post, sans même les garder sous Word. Cela dit, nous parlons maintenant un anglais "sublime" à force de fréquenter Cohen et Dylan et de nous exprimer dans cette langue :hihihi: :hihihi: .

Tu as sans doute raison, Hanna, pour les adeptes du Net, mais, en ce qui me concerne, disons que je n’aime pas me tromper complètement sur les gens et que, lorsque je suis attachée à quelqu'un, je ne l'oublie jamais; j'ai toujours autant de peine de ne plus voir Clémentine sans savoir ce qu'il s'est passé et sans qu’elle ait jugé bon de relever aucun des deux mp que je lui avais envoyés. Quant à Miguel, c'est autre chose, il se sent toujours coupable.

Les otites, je connais ça, si je ne connais pas les rages de dents. Tu me diras que c'est si douloureux qu'on a mal dans toute la mâchoire au point qu'il m'est arrivé de me précipiter à l'Ecole dentaire où ils m'ont diagnostiqué une otite :oops: Quelle engeance! Chez moi, selon les ORL, c'est en rapport avec la taille étriquée de mes conduits auditifs puisque les médecins sont obligés de mettre des embouts pour bébé quand ils m'auscultent les tympans. Mais l'un d'eux m'avait dit que les otites étaient vraiment l'affection la plus liée à l'état psychologique chez les gens angoissés; en quelque sorte, quand le monde t'agresse (enfin que tu le ressens comme tel), tu te chopes une otite (tu as mal à ce qu'on te dit...) Et je l'ai vérifié chez Tom, mon petit-fils qui vit presque en permanence avec nous et qui était donc un enfant hyper sensible, quasiment écorché et en proie à des crises d'angoisse dévastatrices; il empilait les otites et, encore aujourd’hui, quand quelque chose le brasse vraiment, il en fait une aussitôt. Autrement dit, comme Romain, mon copain du troquet rencontré hier, me le disait en souriant à propos de l'entêtement de Mimi à réclamer la venue des miens dans son bistrot malgré les refus répétés: "Elle est sourde d'une oreille (ce qui est vrai) et de l'autre, elle ne veut pas entendre" :hihihi: :hihihi: On a l'oreille "psychologique".

Hier après-midi, Aaron (et la cour des miracles) n'est pas resté au Parc de la Tête d'Or; mon frère a rencontré une amie danseuse (il connaît toutes les danseuses de Lyon qui est quand même la capitale mondiale de la danse :hihihi: :hihihi: ) qui partait voir l'installation d'un nouveau pont sur le Rhône et ils sont tous partis là-bas; c'est le pont Raymond Barre. Dommage, il n'avait pas pris son appareil photo, mais il paraît que c'était assez spectaculaire avec la structure de cet immense pont (le Rhône est un fleuve large et puissant) sur une barge.

Image

Image

Mais c'est surtout quand ils l'avançaient sur l'eau que les "spectateurs" se sont régalés Image

Je le trouve plein d'élégance. C'est dans le quartier du stade de Gerland que Collomb a entièrement repensé (il y en avait besoin, c'était un peu la zone là-bas, mais, maintenant, c'est chic et hélas, un peu trop cher), on l'appelle le quartier Confluence.

J'ai trouvé un merveilleux reportage photographique dans le journal "Le Pari.sien". Il y a des photos de toutes les étapes avec des explications.


J'ignorais qu'un pont se posait ainsi; il est donc construit à l'extérieur (avec bien sûr la base sur le fleuve lui-même: travée centrale de 150 mètres de long, largeur 20 mètres, hauteur 30 mètres, beau bébé... Pour moi qui n'ai pas réussi à en faire un de plus de 2 kilos à terme), puis chargé sur des kamags, véhicules dotés de vérins hydrauliques hyper puissants. Rassurez-vous, les fifilles, ce n'est pas ma culture :hihihi: :hihihi: :hihihi: , je recopie les commentaires du journal.

Image

et enfin chargé sur une barge qui avance sur le Rhône; c'est vraiment spectaculaire. Miguelito et Ninou avaient les yeux pleins d'étoiles en revenant au point que Miguelito m'a tout décrit en espagnol à toute vitesse sans se rappeler que je parlais français (il apprend bien le français, notre petit bout). Même Aaron-Diego a assisté dans les bras de tonton Aaron. Je vais le recycler en nounou agréé le vétérinaire, il fait merveille, il est adulé des petits et il les mate super bien :hihihi: :hihihi: :hihihi: (cf. Noam :D )

Image

Pour les fromages, je suis bien d'accord avec toi, c'est un régal qui est, hélas, devenu souvent hors de prix. Et, en France, on est gâté pour le choix. Aujourd'hui, je vais faire une recette de quenelles lyonnaises maison qu'une Toinette m'a mise ailleurs. Je participe un peu à un post qui me paraît provisoire et sur lequel je suis tombée en faisant une fausse manip. Il a été lancé par une petite (26 ans je crois) avec deux petits bouts et qui doit faire les deux mois à venir avec 150 euros par mois. Je ne sais pourquoi, cette môme que je trouve super agréable m'a touchée, je la sentais très angoissée. On lui donne donc pendant un temps des astuces pour recycler des fonds de placard et, en parlant nourriture, j'ai évoqué les quenelles et un autre Toinette m'a donné la recette de sa maman (ou grand-maman), je ne me rappelle plus. Sinon je ne vais pas dans les recettes de ST, il y a souvent des règlements de compte que je ne supporte pas.

Donc, pour revenir au fromage, comme mes Gitans aiment ce qui est plutôt bien corsé, je leur fais un genre de sauce aurore et, dedans, j'écrase un bon peu de roquefort; ça relève les quenelles super :okey: C'est pour mon fils que j'avais fait cela un jour et tout le monde s'est régalé. Pour ma sauce aurore, je ne la fais pas avec du concentré, jamais nous ne mangeons du concentré de tomates, je trouve cela d'une totale acidité. Je fais une béchamel d'un litre avec 70 grammes de beurre, 60 de farine et un litre de lait. Puis, dedans , je mélange un petit pot de sauce que j’achète exprès parce qu'elle est travaillée et très goûteuse; c'est la compotée de tomates aux olives (petit pot de 190 grammes) de Louis Mart.in que je trouve à Machine à sous mais aussi ailleurs sous d'autres "étiquettes". Elle est très bonne avec que des ingrédients :okey:


Je mélange à la sauce blanche elle-même relevée de poivre, de piment d'Espelette et d'un peu de muscade. A part, je fais dorer des champignons de Paris (frais si je suis allée à Lid.l où ils ne sont pas trop chers et toujours beaux) ou en boite sinon et, une fois qu'ils sont bien dorés et sans eau, je mélange la sauce et j'ajoute des olives vertes, des bonnes, des françaises bien charnues et fermes qu'on trouve en barquettes au rayon frais. Donc selon les convives, je mets roquefort ou pas et, si je n'en ajoute pas, au lieu de mettre de l’emmental dessus comme certains font, je parsème parmesan râpé. Eh bien, les quenelles, ça devient un grand plat!

Mamia, tu vois, je te donne des recettes, mais, toi, tu achètes les quenelles parce que, si je te donne la recette pour les faire, tu vas les transformer en je ne sais quoi... je te donnerai un truc pour faire des yaourts au lait entier (pour nous) et infusés à la vraie gousse de vanille, trop bon et pas compliqué.

Mon Pimpinou, où es-tu à cette heure? En Vendée où tu savoures ton quinzième dernier jour? Ou chez toi near Paname? Tu imagines, mo Pimpinou chéri, la pile qui t'attend? Image Veinarde!


Ton mari et tes enfants, parce qu'ils t'aiment t'ont tout gardé en cadeau; aucun n'a voulu touché à ta part en ton absence :siffle: Au fait, ça fait deux mois que tu es en vacances :hihihi: :hihihi:

Donne vite de tes nouvelles quand tu rentreras.

Loula, Aaron m'a dit qu'il te souhaiterait une bonne fête de Chana tova aujourd'hui, mais, avec la fête justement, il est bien occupé à la schule, il y chante aux offices. Aujourd'hui, il va nous aider à faire certains plats en particulier pour les petits beignets d'épinards, de courge, il cuisine très finement. L'Indien sera libre entre 11 heures 30 et 14 heures (ce matin, conservatoire et un cours très tôt mais dans une école de musique à côté); après dojo, mais, le mercredi, il sort plus tôt car il commence plus tôt puisque ce sont les cours des petits.

Ma Pomme, gros bisous à toi :mimi:

Image

Pas question de recommencer une nouvelle étape du post sans la présence de notre source.

http://www.youtube.com/watch?v=H4P95cJ-XTc

Un petit coup de famille aussi, et celle qui me touche le plus sur la guerre civile espagnole. Chante, beau Gitan.

http://www.youtube.com/watch?v=koYXYVhS9Io

Le petit frère

http://video.mytaratata.com/video/4a7ba799bfds.html

Le plus grand

http://www.youtube.com/watch?v=lMokTdX3DS8

Et, bien sûr, ma pestouille adorée

http://vimeo.com/62483611

Celle-ci, Loula, c'est une chanson à sa première femme qui le quittait "Sara", magnifique. Je crois qu'ils ont eu 6 ou 7 enfants ensemble. Je te mets juste deux des refrains qui changent d'ailleurs tout le temps.

Sara, Sara,
Sweet virgin angel, sweet love of my life,
Sara, Sara,
Radiant jewel, mystical wife

[...]

Sara, oh Sara,
Glamorous nymph with an arrow and bow,
Sara, oh Sara,
Don't ever leave me, don't ever go.


Sara, Sara
Doux ange virginal, doux amour de ma vie
Sara, Sara
Joyau resplendissant, épouse mystique

[...]
Sara, Sara,
Nymphe lumineuse à la flèche t à l'arc
Sara, Sara,
Ne me quitte jamais, ne pars jamais


Il y en a qui savent parler aux femmes :siffle:

Voilà, je me sens de nouveau chez moi, entourée de mes indispensables!
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 04 sept. 2013 [15:59]

Bonjour Hanna, Pomme, chère Mamia, Cannelle, , c'est Aaron,


Loula, je passe en coup de vent Image pour vous souhaiter Image. Que la fête soit douce comme le miel et que Di-u écoute vos prières (si vous ne priez pas, ce n'est pas grave, Il écoute tous les hommes quels qu'ils soient). J'espère n'être pas en retard car je sais que vous avez une heure d'avance sur nous; quoi qu'il en soit, on ne regarde pas l'heure de l'allumage, on fait comme on peut.

Je ne fais que courir; par bonheur, je peux récupérer mon frère Miguel ce soir pour qu'il chante avec moi à la schule le "Avinou malkenou". Ils doivent être en panne de chantres, ils m'ont envoyé un pauvre homme très gentil, mais qui a la voix de quelqu'un qui s'est coincé les pièces auxquelles tout homme est attaché, dans une *** à souris; insupportable pour l'ouïe. Barbara Streisand, mais par accident...J'ai fini par lui demander s'il était bien "hazan" et il m'a répondu "A l'occasion". Eh bien, les occasions doivent être rares. Je suis heureux de retrouver la belle voix grave de Miguel.

J'ai jeté un oeil sur la cérémonie d'Oradour et ma Titeule l'a enregistrée; on regardera à tête reposée; en tout cas :bravo: :bravo:

Mamia, que vous arrive-t-il? Je suis comme ma Titeule, je n'ai pas bien compris pourquoi vous pensiez que votre mail était le sujet d'un quelconque souci. Pas du tout; comme l'a bien compris Hanna, Miguel est angoissé de voir des gens disparaître sans la moindre explication , mais c'est sans aucun rapport avec vous, croyez-le bien.

Image

Notre Cannelle n'est toujours pas rentrée, on vous attend avec des fleurs, je choisis des couleurs qui vous plaisent.

Image

Un petit goûter, je suis navré, mais je suis vraiment plus que pressé.

Nos glaces lyonnaises par une chaleur pareille.

Image

Pomme, Hanna, je vous embrasse, je pars récupérer mon épouse; je ne veux pas qu'elle loupe le nouvel an juif :D Et il faut que je présente tous mes voeux à ma belle-mère :siffle: Au cas où, ne vous inquiétez pas, j'ai une hache, une masse, ainsi qu'une pelle et une pioche pour assurer les funérailles.

Chana Tova à vous toutes. Comme dit mon frère, deux "Nouvel An" ne peuvent pas faire de mal.

Image
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
hanna sophia
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 332
Inscription : 27 oct. 2005 [21:11]

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar hanna sophia » 04 sept. 2013 [21:30]

Bonsoir à tous,

Merci pour cette belle ballade dans LYon, c'est magnifique, le pont ont dirait une partie de l'opéra de Sydney.

Ils font des choses très épurées et splendides en matière de pont, c'est vraiment beau.

Bonnes fêtes à vous, dans mon quartier c'est très festif, hier en rentrant avec ma fille, tous les restaurants caschers du quartier étaient remplis de famille en train de dîner,c'était joyeux et festif.

Aaron bonnes retrouvailles avec votre épouse et bon souhaits de nouvel an pour votre belle mère :youpi:

Mémé tu as bien fait pour le café, parfois les gens sont maladroits et bêtes, on va le dire, carrément.

Bonne soirée à tous, à tout à l'heure.

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 04 sept. 2013 [22:57]

Buenas tardes, c'est Miguel. Bonsoir Hanna,

Oui, je suis en acord de vous, le pont il est tres élansé et fin, vraiment beau, mais on a pas trouvé toutes les photos que on voulait.

Ici aussi, il y a la fète dans tout le quartié, on vient de finir l'ofice, j'ai pu me dégager un peu sur le soir pour chanter avec Aaron, j etais content. Je me suis coutumé a la synagogue, j'aime beaucoup come ils chantent tout le temps, c'est beau. Et c'est joyeux come anbiance. Surtout j adore l hébreu. j'ai apris beaucoup de langues a forse de voyager, mais l hebreu, il est vraiment beau et mystérieux. J'aime aussi beaucoup l'anglais mais il est plus facile. Pour ma religion de moi, la catholique, j’aime les petites chapèles, mais, en France, elles sont toutes fermées. Alors je prille dans la synagogue et personne ne me dit rien, il faut juste que je mète une kipa sur la tète parceque les hommes ils doivent couvrir un bout de tète pour montrer que Dios est au déssus d'eux et qu'ils le respèctent. Mais ca me dérange pas, je porte souventes fois un chapeau, on est coutumé du chapeau nous les musiciens.

Cette été, quand est ce qu'on etait a Berlin et que j'ai voulu aller priller avec mon frère Ange pour les maleureux qui avaient eu l'accident du train en Espagne, on s est tronpé de églisse, on est entré dans un tenple de protestants. Mais je me suis apersu de rien, j'ai trouvé tres bien parce que il y a pas de doré partout qui retient l'atention sur des choses qui sont pas inportantes; c'est come dans les petites chapèles, c'est discret come doré. Donc moi je suis pas dificile sur les lieux ou je prille, j aime juste que ce soit pas trop orné et brillante.



Oui, pour le café, vous avez rèsson aussi, c'est humiliant qu'ils disent des chose tèles,; si je vais pas la bas c'est parcequ ils m'intérressent pas, ils repètent toujours les mèmes choses sur les vols, les crimes, la delinquense. Un jour (enfin je suis allé deux fois), je disais a Mimi que j avais lu dans son journal une anonse de concert et elle m a repondu bien fort "Ha, vous savez lire?". C'est méchant ou bète, mais enfin c'est pas des reflexions qu on fait surtout qu'on fait leurs courses trois fois par semène et la ils regardent pas d'ou qu'on vient. si on sait lire ou pas. Mais les gens sont un peu bètes souventes fois et la Petite est souventes fois trop gentille. Il faut regarder ceux qui ont l intèligence du cuoeur et qui savent ouvrir leur esprit aux autres sans juger dabord.

Bon, je suis venu pour mettre la receta de la crème orange de Sevilla "crema de naranjas al horno". Elle est la meillore des crèmes de naranjas. Mais il faut la faire quand on est pas trop parceque il faut beaucoup des huevos (uoeufs, je sais jamais dans le francais, ces sylabes avec des o et des e et des u qu ils sont l'un dédans l'autre).



Image


La elles sortent du four elles sont encore sur la plaque avec l'eau; on a fait 2 étages et deux tournées. Apres il faut laisser dans le réfrigérateur au moins 6 heures.

Ingredientes pour 4 bons moules.

- zeste de deux oranges. Après on conserve les oranges pour autre chose, zumo et caetera. On peut renforcer le gout avec un peu de fleur d’oranger, mais moi je cherche pas le gout fort, je cherche le subtil de la crema orangée avec le miel déssous.
- 45 cl de lait
- 15 cl de creme, la liquide qu on fait la fouètée avec.
- 30 grames de azucar en poudre.
- du miel liquide pas trop forte acacia ou plusieurs fleurs
- 2 huevos entières
- et encore 4 jaunes (on garde le blanc pour autre).

1) Dabord, on prend le zeste des deux oranges. Puis on fait chaufer le lait avec crème fraiche et les zestes dédans. Quand ca bouille, on laisse reposser au moins une heure pour que le lait prène le gout de orange et il faut laisser redevenir froide

2) Apres on met chaufer le four autour des 150° et une fois un peu chaud, on met les moules vides dédans pour qu'ils rechaufent. Puis dans une petite gamèle ou moi je fais dans la poèle qui est pour deux huevos au plat, on verse du miel liquide, on le fait chaufer, juste un peu bouiller. Puis on le vèrse dans chaque moule en tournant pour qu'il va sur tous les murs du moule.

Coment espliquer avec mon francais de handicapé? Quand est ce qu on fait ca avec caramel, on dit qu on caramélise les moules, et bien, la , on les miélise, c'est parielle la mème mais avec du miel.

3) Quand le lait crème est refroidi, on met dans un saladier les deux huevos et les quatre jaunes et les 30 grames de azucar en poudre. On bat bien pour que ce soit bien uniforme. Dessus on verse le lait froid, on remue bien encore. Puis avec la passoire qu 'elle est chinoise, on filtre au dessus de chaque moule.

4) On met au four préchaufé a 150° sur une plaque avec de l eau pour faire le bain de marie et on surveille, il faut bien 30 minutes au moins mais on voit bien que ca devient doré e que ca sent suprème bon.

Quand c'est bien froid depuis des heures au refrigerateur (la vous voyez pas parceque les photos ont été prises quand ca sortait du four), on peut décorer avec des copaux de chocolat noir un peu bitter, enfin tout ce qui est chocolat, mais pas au lait pour le mariage avec l'orange.

Voila, il faut que je vais diner, on va comenser les bénédictions sur les dattes fraiches. Je conais une autre receta de crème de naranjas, plus forte en gout, mais plus ordinère, mais bone quand mème, je vous la donerai. Ma Petite m' a dit qu'ils avaient coupé toutes mes recetas, c'est bète qu'ils préviènent pas, j aurais organissé. je croyais pas que ca serait nous parcequ'il y a d'autres postes a 700 pages.

Chana tova a tout le monde. Canelle, si vous pouvez nous rassurer de votre retour qu'il s'est bien passé, ca nous ferait plaisir.
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen

Avatar de l’utilisateur
Cannelle85
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 7513
Inscription : 29 oct. 2007 [10:41]
Localisation : Paname

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Cannelle85 » 05 sept. 2013 [09:02]

CC tout le monde

Je passe vite fait vous faire un ti :kikou: :kikou:

Je suis rentrée hier soir et j'ai tout à ranger plus la maison :dingo: :dingo:

Je dois accompagner mon loulou qui a pris RDV avec sa banque dans 1/2 heure plus les papiers a faire car il veut passer son permis moto donc pas une minute des ce matin .

Je vous lirai plus tard mais je voulais surtout ne pas vous inquiéter :wink: .

J'espere que tout le monde se porte bien
Dernière édition par Cannelle85 le 05 sept. 2013 [15:03], édité 1 fois.
Il faut mettre une signature dans ce cadre mais je n'ai pas de stylo pour signer :D

Semaine 1

Avatar de l’utilisateur
Mémé Lagaffette
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 22849
Inscription : 30 août 2010 [16:09]
Localisation : Lyon

Re: Culture, désinvolture et épluchures

Messagepar Mémé Lagaffette » 05 sept. 2013 [09:06]

Merci, mon Pimpinou, c'est gentil de nous rassurer. Je repasse tout à l'heure, on rentre à l'instant de l'office, personne n'a petit-déjeuné. A toute, Pimpin et zotres.
There is a crack in everything, that's how the light gets in. Il y a une fissure dans toute chose, c'est ainsi que la lumière entre. Léonard Cohen


Revenir vers « Forum de discussions diverses « »

Autres discussions