La boite à baisers (poême)

Avatar de l’utilisateur
malapinou
Membre Hyper Génial
Membre Hyper Génial
Messages : 708
Inscription : 26 déc. 2005 [19:11]
Localisation : un village dans le 53

La boite à baisers (poême)

Messagepar malapinou » 06 oct. 2007 [20:41]

j'aime beaucoups ce poême qui n'est pas de moi et il fait quelques fois coulé des larmes aux ames sensibles

La boîte à ***

Il y a de cela plusieurs années, un père punit sa fillette de 3 ans
pour avoir inutilement dépensé un rouleau de papier doré.

L'argent se faisait rare et il ne put supporter que la fillette
utilisa le papier pour décorer une boite à cadeau pour occuper le dessous de l'arbre de Noël.

Le lendemain matin, la petite enfant apporta le cadeau à son père en lui disant:
" C'est pour toi Papa ! "
Embarrassé, son père regretta sa trop vive réaction.
Toutefois, elle se raviva et ne fit qu'empirer quand il découvrit que la boite était vide.

Il cria alors à sa fille " Ne sais-tu pas qu'en offrant un paquet-cadeau, il doit toujours
y avoir quelque chose dans la boite ?
La fillette regarda son père les yeux pleins d'eau et lui dit:
"Mais Papa, la boite n'est pas vide, je l'ai remplie de baisers, juste pour toi, Papi !"
Le père était chaviré. Il enlaça sa fille, la priant de lui pardonner sa réaction.

Peu de temps après, un accident vint faucher la fillette.
Le père garda longtemps la boite, tout près de son lit.

À chaque fois que le découragement l'assaillait, il prenait la boite,
en tirait un *** imaginaire et se rappelait l'amour
que l'enfant y avait mis.

Au fond, cette fable nous rappelle qu'il est donné à chacun de nous,
comme humain, de disposer d'une telle boite dorée, remplie d'amour
inconditionnel et des baisers de nos enfants, de nos amis,
de notre famille ou de Dieu.

Existe t il plus grand avoir ?
la vie est trop courte pour etre triste

Avatar de l’utilisateur
Gana
Membre Super Génial
Membre Super Génial
Messages : 600
Inscription : 14 juil. 2005 [09:09]
Localisation : Loiret (45)

Re: la boite à baisers (poême)

Messagepar Gana » 07 oct. 2007 [08:47]

Bonjour,
Je connais ce poème, et la toute première fois que je l'ai lu, j'ai eu une larme, et cela m'a rappelé que lorsque l'un de mes enfants m'offrent ne serait-ce qu'une babiole qu'ils ont trouvé dans leurs jouets ou ailleurs, et bien il ne faut pas les envoyer sur les roses, mais au contraire les serrer dans ses bras et les remercier, car ils font ça avec le coeur, et avec ce qu'ils ont ! Et ça, ça fait chaud au coeur !
Merci pour avoir mis ce poème en ligne !
@+, Gana :anem:

Avatar de l’utilisateur
Fleurdelys (Alias Momo13)
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 252
Inscription : 20 sept. 2007 [13:40]

Re: la boite à baisers (poême)

Messagepar Fleurdelys (Alias Momo13) » 08 oct. 2007 [09:50]

:kikou: Coucou
:magic_stars: Je ne connaissais pas ce poème , il est superbe :okey:
Merci de me l'avoir fait connaître :youpi: :bravo: :magic_stars:
:fee: Momo13 :mimi:

Avatar de l’utilisateur
Gana
Membre Super Génial
Membre Super Génial
Messages : 600
Inscription : 14 juil. 2005 [09:09]
Localisation : Loiret (45)

Re: la boite à baisers (poême)

Messagepar Gana » 08 oct. 2007 [10:56]

Coucou,
Une autre histoire que j'ai lu à mes enfants l'année dernière au moment de Noël (vous devez la connaître, mais bon, elle me touche beaucoup...).
Je sais, ce n'est pas très gai, mais ils ont été touchés malgré leur jeune âge et mon aînée m'en parle quelqufois, suivant les situations....
Je vous souhaite une bonne journée, et vous laisse sur cette belle et triste histoire...

Gana :anem:

La petite fille aux allumettes
C'était le soir du 24 Décembre. De gros flocons de neige venaient tapisser les trottoirs. Une petite fille marchait dans le froid, la tête et les pieds nus. Sa mère lui avait bien donné des pantoufles mais elles étaient trop grandes pour elle. Elle les avait perdues en traversant la rue et un garçon était parti avec en courant... Ses pieds gelés lui faisaient mal et ses mains étaient rouges et toutes engourdies. Mais la pauvre fillette n'osait pas rentrer chez elle. Elle n'avait pas vendu une seule boite d'allumettes et son père la battrait sûrement. Le vent glacial lui pinçait les joues et s'engouffrait dans son cou

Épuisée et transie par le froid, elle alla se blottir contre un mur au coin d'une rue.
Elle avait si froid, la pauvre, si elle osait craquer une allumette, elle pourrait se réchauffer les doigts !"Juste une", pensa-t-elle, "papa ne s'en rendrait pas compte".

Alors elle en prit une dans un paquet et l'alluma. La petite entoura la flamme de sa main et il lui sembla qu'elle se trouvait devant un gros poêle en fer où crépitait un bon feu.

Elle voulut étendre ses jambes pour les réchauffer mais tout à coup le poêle disparut.
L'allumette s'était éteinte.

Alors la fillette en craqua une autre. Cette fois-ci, elle éclaira le mur et put voir à travers ! Il y avait une grande table avec une jolie nappe et des bougies ; de la vaisselle en porcelaine et au milieu, une belle oie rôtie fourrée de marrons et de pommes. Comme elle sentait bon !

La petite fille tendit le bras pour y goûter mais ne toucha que le mur gris et froid. Le festin avait disparu. Il ne restait qu'un bout d'allumette noir et brûlé entre ses doigts.

Elle alluma encore une allumette et là, elle vit un immense sapin de noël. Le plus beau qu'elle avait jamais vu. Il scintillait et ses branches étaient garnies de mille petites lumières.

Mais l'allumette s'éteignit. Le sapin disparut et ses lumières se changèrent en étoiles.

En levant les yeux au ciel, la petite vit une étoile filante et pensa à sa grand-mère qui était morte et qui lui avait dit : "Quand une étoile s'éteint, c'est une âme qui monte au ciel".

Elle frotta une autre allumette et sa grand-mère apparut.

"Oh grand-mère !" s'écria la fillette, "emmène-moi, je sais que tu partiras quand l'allumette s'éteindra, comme le poêle, l'oie rôtie et le sapin !".

Alors elle frotta une autre allumette, puis une autre et encore une autre pour retenir sa grand-mère.

Elle en frotta toute une poignée et sa grand mère parut encore plus belle et plus grande.

Alors elle prit la fillette dans ses bras et toutes deux s'envolèrent vers les étoiles où il ne ferait plus jamais froid.

Le lendemain matin, on retrouva la fillette morte de froid, son petit corps enseveli sous la neige.

Elle avait le sourire aux lèvres et personne ne sut ce qu'elle avait vu cette nuit-là, ni comment avec sa grand-mère elle avait rejoint les étoiles

Hans Christian Andersen (1848)

Avatar de l’utilisateur
Fleurdelys (Alias Momo13)
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 252
Inscription : 20 sept. 2007 [13:40]

Re: la boite à baisers (poême)

Messagepar Fleurdelys (Alias Momo13) » 08 oct. 2007 [19:35]

:magic_stars: Trés jolie histoire :bravo: Je l'avais lu quand j'étais petite, mais de la relire ça me réchauffe le coeur et ça me rappelle mon enfance :coeur: :magic_stars:
Merci à toi pour ce doux moment de rêve :ange: :magic_stars:
:magic_stars: Si tu en as d'autres, je suis preneuse :fantasia:
:fee: Momo13 :mimi:
:magic_stars:

Avatar de l’utilisateur
Gana
Membre Super Génial
Membre Super Génial
Messages : 600
Inscription : 14 juil. 2005 [09:09]
Localisation : Loiret (45)

Re: la boite à baisers (poême)

Messagepar Gana » 09 oct. 2007 [06:42]

J'ai trouvé cette histoire sur un blog, elle est touchante, boulversante...

Bonjour ayant moi même été très touchée par cette histoire je tenais à vous la faire partager
Bonne lecture

"...À la dernière minute, je me suis dépêchée de me rendre au

magasin pour faire mes emplettes de Noël. Quand j'ai vu tout

le monde qu'il y avait, je me suis mise à maugréer, ronchonner.. ; "Je vais

passer

un temps interminable ici, alors que j'ai encore tant de choses

à faire!"

Noël commence vraiment à devenir une véritable corvée. Ce serait

tellement bien de se coucher et de se réveiller seulement après...

Mais je me suis fais un chemin jusqu'au rayon des jouets et là,

j'ai commencé à ronchonner de nouveau contre le prix des

jouets, en me demandant si les enfants joueraient vraiment avec.

Je me suis donc retrouvée dans l'allée des jouets. Du coin de

l'oeil, j'ai remarqué un petit bonhomme d'environ 5 ans, qui tenait une
jolie petite poupée contre

lui... Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer
doucement

Contre lui. Je me demandais à qui était destinée la poupée.

Puis, le petit garçon se retourna vers la dame près de lui:

Ma tante, es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous ?

La dame lui répondit avec un peu d'impatience:

Tu le sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter " .

Puis sa tante lui demanda de rester là, et de l'attendre

Quelques minutes. Puis elle partit rapidement. Le petit garçon tenait

toujours la poupée dans ses mains. Finalement, je me suis

dirigée vers lui, et lui ai demandé à qui il voulait donner la poupée.

C'est la poupée que ma petite soeur désirait plus que tout

Pour Noël. Elle était sûre que le Père Noël la lui apporterait "

Je lui dis alors qu'il a allait peut-être lui apporter. Il

me répondit tristement: Non, le Père Noël ne peut pas aller là où ma petite
soeur se

trouve maintenant... Il faut que je donne la poupée à ma maman pour

qu'elle la lui apporte " .

Il avait les yeux tellement tristes en disant cela.

Elle est partie rejoindre Jésus. Papa dit que maman va aller

retrouver Jésus bientôt elle aussi, alors j'ai pensé qu'elle

pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite

soeur

Mon coeur s'est presque arrêté de battre. Le petit garçon a

Levé les yeux vers moi et m'a dit:

J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de

suite.

Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin "

Puis il m'a montré une photo de lui prise dans le magasin, sur

laquelle il tenait la poupée en me disant:

Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle, comme

ça, elle ne m'oubliera pas. J'aime ma maman et

j'aimerai qu'elle ne me quitte pas, mais papa dit qu'il faut

qu'elle aille avec ma petite soeur"

Puis il baissa la tête et resta silencieux. Je fouilla dans mon

Sac à mains, et j'en sorti une liasse de billets et je demanda au

Petit garçon:

"Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs?

OK " dit-il " Il faut que j'en ai assez " .

Je glissai mon argent avec le sien et nous avons commencé à

compter. Il y en avait amplement pour la poupée et même plus.

Doucement, le petit garçon murmura:" Merci Jésus pour m'avoir

Donné assez de sous ". Puis il me regarda et dit:

J'avais demandé à Jésus de s'arranger pour que j'ai assez de

Sous pour acheter cette poupée afin que ma maman puisse l'apporter à

Ma soeur. Il a entendu ma prière. Je voulais aussi avoir assez de

Sous pour acheter une rose blanche à ma maman, mais je n'osais pas

Lui demander. Mais il m'a donné assez de sous pour acheter la poupée et la
rose

blanche. Vous savez, ma maman aime tellement les roses

blanches...

Quelques minutes plus tard, sa tante revint, et je m'éloignai

En poussant mon panier. Je terminai mon magasinage dans un état

d'esprit complètement différent de celui dans lequel je l'avais

commencé. Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon. Puis, je

me suis rappelée un article paru dans le journal quelques jours

auparavant, qui parlait d'un conducteur en état d' ivresse qui

avait frappé une voiture dans laquelle se trouvait une jeune

femme et sa fille. La petite fille était morte sur le coup et la mère

gravement blessée. La famille devait décider s'ils allaient la

faire débrancher du respirateur.

Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon? Deux jours

Plus tard, je lu dans le journal que la jeune femme était morte. Je

Ne pu m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches et me rendre
au

Salon mortuaire où était exposée la jeune dame. Elle était là, tenant

Une jolie rose blanche dans sa main, avec la poupée et la photo du

petit garçon dans le magasin. J'ai quitté le salon en pleurant

sentant que ma vie changerait pour toujours.

L'amour que ce petit garçon éprouvait pour sa maman et sa soeur

était tellement grand, tellement incroyable. Et en une fraction de seconde,
un conducteur ivre lui a tout enlevé..."

Alors qu'en pensez-vous ?

@+, Gana :anem:

Avatar de l’utilisateur
Fleurdelys (Alias Momo13)
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 252
Inscription : 20 sept. 2007 [13:40]

Re: la boite à baisers (poême)

Messagepar Fleurdelys (Alias Momo13) » 09 oct. 2007 [19:23]

:kikou: Coucou Gana
Encore merci pour cette jolie histoire :bravo: C'est Noël avant l'heure :ange: :magic_stars:
Dommage qu'elle soit un peu triste :cry: ...............
:fee: Momo13 :mimi:


Revenir vers « Coin lecture : Livres, bouquins, romans, littérature, poésies... « »

Autres discussions