Cls: 04-05/2007

JulianRoss

Cls: 04-05/2007

Messagepar JulianRoss » 27 mars 2007 [21:26]

Bonsoir a tous les lecteurs !

Comme convenu dans un autre post ( le debat sur les regles du CLS ), j'ouvre donc ce CLS pour les mois d'Avril / mai, avec les regles habituelles, a savoir :

ETAPE 1 : Les propositions sont ouvertes dès maintenant. Soyez nombreux à nous présenter des livres que vous aimeriez lire ensemble au club. réfléchissez sur vos propositions: une proposition, ce n'est pas un livre qui dort sur vos étagères depuis un moment, mais un bouquin que vous voudrais vrament lire, qui vous séduit.

_ Aucune obligation de faire des propositions si pas d'idées de livres ou déjà intéressé par les propositions des autres.
_ Maximum 2 livres proposés par lecteur (mais possible qu'un seul).
_ Ne pas proposer deux livres du même auteur dans la même section, toutes les propositions confondues, même celles d'autres membres.
_ Ne pas proposer des livres des auteurs déjà lus au Club durant les 6 dernières sélections (voir la liste plus bas)
_ Donnez-nous l'envie de lire ce livre : écrivez un résumé de l'histoire, communiquez votre propre avis si déjà lu ou les avis et des critiques des autres, insérez la couverture du livre


ETAPE 2 :
Les votes est un moment très important, car ce sont eux qui dècident à la fin quel livre nous lirons. Alors, ne soyez pas feignant, faites un peu de recherche avant de voter pour vous faire une opinion sur le livre, pour trouver les endroits où vous pouvez en procurer assez rapidement pour lire, pour trouver le tarif en cas d'achat.

_ Chaque membre, désirant lire ensemble un livre du mois, peut et même devrait voter qu'il ait participé ou non dans les propositions.
_ Notez CHAQUE livre de la liste selon vos envies et goûts en tant que lecteur(trice).
_ Si vous avez déjà lu le livre proposé, indiquez-le comme Déjà Lu (DL) et précisez si vous nous le conseillez (DL+) ou non (DL-)
_ Si le livre vous plait vraiment et vous avez la ferme intention de le lire en cas de son sélection quoi qu'il arrive, apposer un Oui (O) en face du titre. Réfléchissez avant de noter, car un OUI vous engage quelque part à lire ce livre, même si ce n'est pas dans l'immédiat, car vous n'avez pas de délais de lecture.
_ Si le livre vous intéresse mais vous n'êtes pas sûr de le lire (à cause du coût par exemple ou manque de temps) ou que si ce livre n'est pas de vos goûts mais que vous pourriez le lire quand même s'il est sélectionné, mettez un Pourquoi Pas (PP). Si le livre vous plait vraiment mai svou sn'êtes pas sûrs de vous en procurer, pensez à mettre un PP plutôt qu'un Oui, ce serait peut-être un peu plus juducieux. Etant un bon joueur, vous essaieriez de le lire pour en donner votre avis si le livre que vous avez noté avec un PP est sélectionné.
_ Si le livre ne vous plait pas du tout (vos goûts, l'auteur, avis entendu ou autre), écrivez un Non (N) à son côté. Et là, vous êtes libre de ne pas le lire en cas de son sélection.
_ Une fois tous les livres notés, pensez à indiquez vos deux coups de cœurs (grâce à *, ou en gras, ou souligné ou ) : les deux titres qui vous tiennent particulièrement à cœur. Les coûts de coeur doivent absoluiment être noter en parallèle soit comme DL+, soit comme O, soit comme PP



ETAPE 3 : Lecture et échange d'opinions . Vers le ? (l'histoire de me laisser le temps de les compabiliser ), je compterai les votes (Oui = 1, NON=0, PP=0.5, DL+ =0.5). Si deux livres arrivent ex æquo, je prendrai en compte le nombre de coups de cœur dont ce livre a bénéficié et, dans un deuxième temps, celui de personnes l'ayant déjà lu (DL- et DL+) . Les deux livres ayant obtenu les plus grandes notes seront sélectionnés pour le mois en cours.
Dès que deux postes pour chaque livre soient ouverts, cherchez ces livres, lisez-les dès que possible et déposez votre avis sur le forum.
N'oubliez pas que c'est l'étape principal de la section, car son but est avant tout de lire les livres sélectionnés durant le mois et échanger les avis à leur propos. Il ne sert à rien de sélectionner un livre que personne ne lit.


Voila. Quelques precisions :

Les propositions sont ouvertes dés maintenant, et jusqu'a samedi soir, 23H59.
Les votes seront ouverts dimanche, et ce jusqu'a mercredi 4 avril 23H59.
Les resultats seront connus jeudi 5 avril, dans la journée.

Voici la liste des auteurs exclus pour cette selection :

Victor HUGO et Fred VARGAS ( 03/07 )
James ELLROY et Kazuo ISHIGURO ( 02/07 )
Muriel BARBERY et Romain SARDOU ( 12/06 )
Maggie O'FARRELL et Anna GAVALDA ( 11/06 )
Yasmina Khadra et Katherine Pancol ( ( 10/06 )
Shan Sa et John Irving ( 09/06 )


Voila, a vous de jouer.

Avatar de l’utilisateur
Gloubi
Membre Super Génial
Membre Super Génial
Messages : 459
Inscription : 09 juil. 2006 [15:13]
Localisation : Belgique (Merlemont)
Contact :

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar Gloubi » 27 mars 2007 [21:42]

bon et bien j'en profite d'être connectée ce soir pour ouvrir le bal :)
Deux livres que j'ai dégoté à la foire du livre de Bruxelles et qui m'ont l'air excellents :)

Alessandro Baricco , Océan mer


http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... ulltext=Oc












Il y a bien longtemps de cela, au milieu d'un océan, une frégate de la marine française fit naufrage. Cent quarante-sept hommes tentèrent d'en réchapper en prenant place dans un radeau. Une horreur qui se prolongea des jours, durant lesquels se donnèrent à voir la férocité extrême et la pitié la plus douce.
Il y a bien longtemps de cela, sur le bord de l'océan, arriva un homme. Ce qui l'avait amené là était une promesse. La pension dans laquelle il s'arrêta s'appelait Almayer, «posée sur la corniche ultime du monde». Sept chambres, sept naufragés de la vie qui sont venus là pour prendre congé d'eux-mêmes et tenter de renaître : un peintre, une femme très belle, un professeur avec un drôle de nom, un homme mystérieux, une jeune fille qui ne voulait pas mourir, un prêtre amusant. Un mystérieux habitant dans la septième chambre,d'étranges enfants qui tels des anges gardiens hantent la maison et l'âme de ses hôtes. Tous là, à chercher quelque chose, en équilibre sur l'océan.
Il y a bien longtemps de cela, ces destins et d'autres rencontrèrent la mer en revinrent marqués. Ce livre les raconte, parce que en les écoutant, on entend la voie de la mer. Il peut se lire comme un récit à suspens, un poème en prose, un conte philosophique ou un roman d'aventures. Ce qui domine en tout cas, c'est la jubilation de raconter des histoires, à travers une écriture et une technique romanesque sans modèles ni antécédents.


René Barjavel, Ravage

http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... %20&sv=X_L















De l'autre côté de la Seine une coulée de quintessence enflammée atteint, dans les sous-sols de la caserne de Chaillot, ancien Trocadéro, le dépôt de munitions et le laboratoire de recherches des poudres. Une formidable explosion entrouvre la colline. Des pans de murs, des colonnes, des rochers, des tonnes de débris montent au-dessus du fleuve, retombent sur la foule agenouillée qui râle son adoration et sa peur, fendent les crânes, arrachent les membres, brisent les os. Un énorme bloc de terre et de ciment aplatit d'un seul coup la moitié des fidèles de la paroisse du Gros-Caillou. La civilisation s'écroule. Les protagonistes doivent d'abord survivre et ensuite reconstruire une civilisation pastorale


Et voilà :)
>> Marion <<

Avatar de l’utilisateur
topolina
Membre Hyper Génial
Membre Hyper Génial
Messages : 765
Inscription : 27 déc. 2003 [11:45]
Localisation : marseille
Contact :

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar topolina » 27 mars 2007 [22:19]

A mon tour!

Je propose ces deux livres :

Dans les coulisses du musée de Kate Atkinson :
http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... 20du%20mus












Dès l'instant précis de sa conception, une nuit de 1951, la petite Ruby Lennox a commencé à voir, à comprendre, à sentir. En particulier, elle sait qu'on se serait bien passé d'elle...
Et la voilà qui entreprend de nous raconter, avec un humour et une lucidité féroces, dévastateurs, son histoire, celle de ses parents George et Bunty, petits boutiquiers d'York, de ses soeurs, de toute une famille anglaise moyenne - mais assurément pas ordinaire. Mieux encore : Ruby remonte dans le passé. Si bien qu'à l'Angleterre des années cinquante et soixante se mêlent les images de tout le siècle, de deux guerres mondiales qui ont bouleversé des destinées.
Dès sa parution en Angleterre, ce premier roman de Kate Atkinson a été salué comme un chef-d'oeuvre, pour la subtilité de sa construction, la verve irrésistible de son écriture. Il a obtenu le prix Whitbread 1996, battant au dernier tour Salman Rushdie. En France, la rédaction de Lire l'a élu meilleur livre de l'année.

c'est le résumé pioché chez nos amies les amazones, donc il n'est pas précisé de quelle année il s'agit.




Cantique des plaines de Nancy Huston :

http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... nes&sv=X_L













Ce dont dispose Paula pour retracer la vie de Paddon, qui vient de mourir, ce sont des bribes de souvenirs. Quelques notes presque illisibles. Et un amour sans faille pour ce grand-père qu'elle a pourtant peu connu. Une vie ordinaire, rythmée par les hivers âpres et les étés écrasants de l'Alberta, au Canada.
Mais l'ordinaire, avec les mots de Paula, devient captivant. L'enfance difficile de ce fils de pionniers, son mariage avec la vertueuse Karen, ses espoirs littéraires déçus, sa découverte d'un autre monde avec Miranda, la métisse, elle s'en imprègne et les raconte le plus fidèlement possible, sans indulgence, avec tendresse, parfois avec violence. Pas à pas, elle rassemble les fils de cette vie et les tisse bien serrés, en une toile qui doit résister à la déchirure du temps. Le temps, que Paddon cherchait inlassablement à saisir, à comprendre, et dont ce superbe Cantique vient un instant suspendre le vol.

J'ai mis l'image de la couverture de la collection Babel, mais il est aussi sorti en poche chez J'ai lu, moins cher.

JulianRoss

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar JulianRoss » 27 mars 2007 [22:46]

Dis donc Gloubi, Barjavel et toi, c'est une histoire d'amour ... :wink:

Avatar de l’utilisateur
topolina
Membre Hyper Génial
Membre Hyper Génial
Messages : 765
Inscription : 27 déc. 2003 [11:45]
Localisation : marseille
Contact :

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar topolina » 27 mars 2007 [22:48]

Effectivement :lol: Dès que tu proposeras "le voyageur imprudent",
http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... ent&sv=X_L














tu pourras compter avec mon "oui"! Des lustres qu'il est dans ma pile à lire!

Avatar de l’utilisateur
hamnessa
Membre Hyper Génial
Membre Hyper Génial
Messages : 837
Inscription : 04 mai 2006 [14:42]
Localisation : montluçon

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar hamnessa » 28 mars 2007 [00:38]

Je propose à mon tour:

- Chinoises de Xinran à lire IMPERATIVEMENT (histoires vraies)
http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... ran&sv=X_L











Résumé:
Un dicton chinois prétend que " dans chaque famille il y a un livre qu'il vaut mieux ne pas lire à haute voix ". Une femme a rompu le silence. Durant huit années, de 1989 à 1997, Xinran a présenté chaque nuit à la radio chinoise une émission au cours de laquelle elle invitait les femmes à parler d'elles-mêmes, sans tabou. Elle a rencontré des centaines d'entre elles. Avec compassion elle les a écoutées se raconter et lui confier leurs secrets enfouis au plus profond d'elles-mêmes. Epouses de hauts dirigeants du Parti ou paysannes du fin fond de la Chine, elles disent leurs souffrances incroyables : mariages forcés, viols, familles décimées, pauvreté ou folie... Mais elles parlent aussi d'amour. Elles disent aussi comment, en dépit des épreuves, en dépit du chaos politique, elles chérissent et nourrissent ce qui leur reste. Un livre bouleversant, " décapant, à lire de toute urgence pour voir l'importance du trajet que la femme chinoise a dû et doit encore accomplir "




- Berceuse de Chuck Palahniuk
http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... use&sv=X_L












Résumé:
Quoi de plus inoffensif pour s'endormir qu'une berceuse tendrement lue le soir ? Rien à voir avec la mort subite du nourrisson, génératrice des pires
angoisses des parents penchés sur le souffle nocturne du nouveau-né. Le journaliste Carl Streator y verrait pourtant comme un lien, un je-ne-sais-quoi d'inexpliqué. Il y aurait un livre qui tue. Une comptine mortelle. En plein cœur des Etats-Unis. Un recueil pour enfants constitué de poèmes... Carl Streator en parle à son patron, lui en lit un extrait... et le voit s'affaisser devant lui pour ne plus se réveiller. L'enquête peut commencer. Combien de livres en circulation dans le pays ? Combien le savent et pour quel usage ? Quel pouvoir absolu pour celui qui en aura l'ultime possession !... Un livre de Palahniuk ne se résume pas, c'est déjanté, subversif et incroyablement lucide.
:fee: " Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur. "
Lao-Tseu :magic_stars:

Avatar de l’utilisateur
petitepom
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 242
Inscription : 19 mars 2007 [13:00]
Localisation : près de Brive la Gaillarde
Contact :

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar petitepom » 28 mars 2007 [09:17]

ne tirez pas sur l'oiseau moqueur Harper Lee :


http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... Lee&sv=X_L












Dans une grande ville déAlabama, Atticus Finch éléve seul ses deux enfants, homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un noir accusé d'avoir violé une blanche.



l'infortunée Wesley Stace :

http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... &fulltext=











1823, fille de lord Loveall, la jeune Rose fait le bonheur de son père. elle vit dans un magnifique manoir , entourée de domestique ; mais voila Rose n'est pas une fille, Rose est un garçon,ses parents ne sont pas ses vrai parents, ces révélations vont boulversé la vie de Rose.

evelui

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar evelui » 28 mars 2007 [09:28]

petitepom a écrit :ne tirez pas sur l'oiseau moqueur Harper Lee :Dans une grande ville déAlabama, Atticus Finch éléve seul ses deux enfants, homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un noir accusé d'avoir violé une blanche.

l'infortunée Wesley Stace : 1823, fille de lord Loveall, la jeune Rose fait le bonheur de son père. elle vit dans un magnifique manoir , entourée de domestique ; mais voila Rose n'est pas une fille, Rose est un garçon,ses parents ne sont pas ses vrai parents, ces révélations vont boulversé la vie de Rose.


Petitepom, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur a déjà été sélectionné et lu par le CLS, si tu pouvais changer cette proposition, ce serait chouette. Par contre, si tu l'as déjà lu ou si tu comptes le lire, viens nous donner ton avis. :D

JulianRoss

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar JulianRoss » 28 mars 2007 [09:40]

D'ailleurs Petitepom, tu peux retrouver tous les livres selectionnés par le cls depuis sa creation dans la recap qui est tout en haut de ce forum ( ' post it ').

Sinon, voici le lien : https://www.forums.supertoinette.com/rec ... p?t=270968

evelui

Re: cls: 04-05/2007

Messagepar evelui » 28 mars 2007 [09:46]

Pppfff dur dur pour moi ce mois-ci, trop d'idées et je ne sais que choisir pour proposer :wink:

Bon, va falloir choisir ...

"Le bar sous la mer" de Stefano Benni
http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... mer&sv=X_L

Ce livre existe en poche.













Quatrième de couverture
Pour sauver un vieil homme qui s'est jeté à l'eau, un promeneur plonge et découvre que le vieillard nage tout simplement vers un bar au fond de la mer ! Il l'accompagne et va vivre là une bien étrange nuit, car les clients de ce bar branché sur les hautes ondes de l'imaginaire se révèlent des conteurs comme on rêve d'en rencontrer. Qui parodie quoi (ou qui) ? Au lecteur de jouer le jeu et d'entrer dans ce labyrinthe de pastiches où se mêlent savoureusement humour et littérature.

Il faut reconnaître en Stefano Benni un véritable génie de l'humour, jouant tout au long du livre sur les différents types de littérature et en les parodiant : le roman policier avec l'histoire de la petite Priscilla Mapple, le fantastique avec Oleron et son univers proche de celui d'Edgar Allan Poe mais aussi la science-fiction avec le martien amoureux... Bref, tout y passe ! Chaque client du bar qui se met à raconter une histoire ( y compris la puce sur le dos du chien qui lui-même raconte une histoire ) nous fait passer en un clin d'oeil d'un univers à l'autre, d'un pastiche à un autre. Sans compter que Benni a pour principale qualité de montrer tout au long des nouvelles le résultat de ses observations de la société italienne, nous offrant quelques morceaux de choix comme sa vision de la famille décrite dans la nouvelle "Autogrill Horror" pour ne citer qu'elle...
Il suffit, pour pleinement apprécier cette lecture, de jouer le jeu comme le fait le personnage du prologue : se jeter à l'eau, suivre le vieux monsieur distingué et pousser la porte du Bar sous la Mer et faire quelques bonnes rencontres absolument incroyables !


Les très bons commentaires que j'en ai lu me donnent vraiment envie de découvrir non seulement cet auteur mais aussi ce livre.

"L'enfant Léopard" de Daniel Picouly

http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... enfant%20l

Quatrième de couverture
16 octobre 1793. Dans sa cellule de la Conciergerie, Marie-Antoinette se prépare à mourir. Au-dehors, un ultime complot s'est formé. Il ne reste que douze heures pour sauver la reine. Pendant ce temps, dans ce Paris tumultueux de la Révolution, on traque un mystérieux enfant léopard. Certains pour le protéger. D'autres pour le tuer. Mais qui est cet enfant léopard si convoité ? Est-il vrai qu'il est le fils caché d'une grande dame du royaume, voire de la reine elle-même ? Difficile à croire. Et pourtant... C'est à une folle cavalcade romanesque derrière ce mystère que nous invite Daniel Picouly. Les intrigues s'entremêlent, les péripéties se bousculent comme chez Alexandre Dumas. Les deux inspecteurs noirs qui recherchent l'enfant, dans un étrange Harlem derrière le Luxembourg, sont tout droit sortis de l'univers de Chester Himes. L'occasion de se souvenir que Dumas lui-même était métis. Ce roman joyeux, aussi fantaisiste qu'érudit, et qui trace un émouvant portrait de Marie-Antoinette, mère assassinée, étrangère devenue bouc émissaire,


Il y a déjà bien longtemps qu'il figure sur ma liste, comme bien d'autres d'ailleurs. Existe en poche.
Dernière édition par evelui le 01 avr. 2007 [13:41], édité 1 fois.

Otsou
Membre Super Génial
Membre Super Génial
Messages : 484
Inscription : 08 févr. 2007 [13:52]

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar Otsou » 28 mars 2007 [09:54]

Bon, je vais moi aussi faire des propositions et comme je suis paresseuse en ce moment, ce sont des livres qui sont dans ma bibliothèque (comme ça en plus, s'ils sont choisis, je pourrais vite mettre un commentaire!!!):


Comme un roman de Daniel Pennac:

http://www.alapage.com/resize.php?ref=2 ... 74e6a97b03

Pennac dresse le décalogue des droits du lecteur (le droit de ne pas lire, de sauter des pages, de ne pas finir un livre, de relire, de lire n'importe quoi, le droit au bovarysme, le droit de lire n'importe où, de grappiller, de lire à haute voix, de nous taire) et rappelle une évidence qu'on voudrait voir écrite au dos de tous les livres : " Le temps de lire est toujours du temps volé. Tout comme le temps d'écrire, d'ailleurs, ou le temps d'aimer. " Le plaisir ne se commande pas. Comme le dit Pennac, le verbe lire ne supporte pas l'impératif. On se souvient des séances de lecture pour endormir l'enfant, de son grand appétit d'histoires alors. Le mieux, pour traiter les accidentés de la lecture, les handicapés du livre, c'est d'abord de les décontracter, de dédramatiser leur situation, de leur montrer en douceur, que, non, ils ne sont pas si inaptes qu'ils ou elles le croient, pas si bornés ni frigides. Et, pour le professeur, de suivre l'exemple de Georges Perros, entrer dans la classe, sortir un roman et le lire à voix haute, bille en tête. Jusqu'à ce que cela prenne. Sans poser de questions, demander d'analyser ou de résumer, cela viendra plus tard. Pennac, semble-t-il, a réussi à séduire une classe entière en lisant ainsi ce gros pavé dont l'aspect massif terrifiait les élèves, le Parfum, de Süskind. Un des bonheurs de ce livre, joliment intitulé Comme un roman, est de n'apporter que des réponses de bon sens et qui viennent du coeur, d'oublier les statistiques, de suggérer en souriant. D'éviter l'attitude magistrale et autoritaire de celui qui sait. Pourquoi ne lit-on plus dans les lycées ? Est-ce vraiment à cause de la télévision ? Est-ce parce qu'elle est si bête, si moche, si traversée de publicités ou d'infos truquées, parce que l'image se donne d'un coup alors que les mots sont à prendre... Il y a évidemment de tout cela, et nous sommes en effet plus proches _ les gens autour de la quarantaine _ de nos parents que de nos enfants, en ce qui touche à la lecture. Et alors ? " Le vingtième siècle trop " visuel " ? Le dix-neuvième trop descriptif ? Et pourquoi pas le dix-huitième trop rationnel, le dix-septième trop classique, le seizième trop Renaissance, Pouchkine trop russe et Sophocle trop mort ? Comme si les relations entre l'homme et le livre avaient besoin de siècles pour s'espacer. Quelques années suffisent. Quelques semaines. Le temps d'un malentendu. "
J'ai adoré ce livre (comme tout ceux de Pennac d'ailleurs!), j'aurais adoré avoir un prof comme lui...


Et un bon vieux classique:

Au bonheur des dames d'Emile Zola:

http://www.alapage.com/resize.php?ref=2 ... 82bcc41322

Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s'amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu'une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d'enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d'elle le symbole du modernisme et des crises qu'il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique.
Idem, j'ai adoré ce livre,( il faut aimer les longues descriptions de Zola, mais grâce aux commandements de Pennac je suis déculpabilisée quand je lis certaines pages en travers... ou que je passe les descriptions qui m'ennuient...). On sent réellement l'odeur des tissus et des gens, l'affolement des femmes, le génie de Mouret qui invente la saison du blanc et les rayons qui bougent sans cesse (on croirait rettrouver nos Carref**r!)...
Dernière édition par Otsou le 28 mars 2007 [10:36], édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gloubi
Membre Super Génial
Membre Super Génial
Messages : 459
Inscription : 09 juil. 2006 [15:13]
Localisation : Belgique (Merlemont)
Contact :

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar Gloubi » 28 mars 2007 [11:36]

JulianRoss a écrit :Dis donc Gloubi, Barjavel et toi, c'est une histoire d'amour ... :wink:


en effet c'est un de mes auteurs préféré :d je l'ai découvert quand j'avais 15 ans et depuis je lis tout de lui et je ne suis jamais déçue c'est toujours un bonheur grand comme ça :) J'en fais profiter tous ceux que je connais donc je tente le coup chaque fois au cls d'ailleurs '' Colomb de la lune'' est passé à ras le mois dernier ou avt dernier je ne sais plus et ''la charrette bleue '' avait eu pas mal de votes aussi :)
>> Marion <<

Avatar de l’utilisateur
cemavi
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 223
Inscription : 27 août 2006 [21:40]
Contact :

Re: Cls: 04-05/2007

Messagepar cemavi » 28 mars 2007 [12:53]

petitepom
"ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" a déjà été élu, c'est d'ailleurs grâce à ça que je l'ai lu

Avatar de l’utilisateur
petitepom
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 242
Inscription : 19 mars 2007 [13:00]
Localisation : près de Brive la Gaillarde
Contact :

Re: cls: 04-05/2007

Messagepar petitepom » 28 mars 2007 [16:14]

excuse -moi ,j'ai pourtant regarder le post-it avant de faire mes propositions.

Avatar de l’utilisateur
petitepom
Membre Génial
Membre Génial
Messages : 242
Inscription : 19 mars 2007 [13:00]
Localisation : près de Brive la Gaillarde
Contact :

Re: cls: 04-05/2007

Messagepar petitepom » 28 mars 2007 [16:32]

petitepom a écrit :ne tirez pas sur l'oiseau moqueur Harper Lee :Dans une grande ville déAlabama, Atticus Finch éléve seul ses deux enfants, homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un noir accusé d'avoir violé une blanche.je vais le lire très prochainement ,je donnerai mon avis

l'infortunée Wesley Stace : 1823, fille de lord Loveall, la jeune Rose fait le bonheur de son père. elle vit dans un magnifique manoir , entourée de domestique ; mais voila Rose n'est pas une fille, Rose est un garçon,ses parents ne sont pas ses vrai parents, ces révélations vont boulversé la vie de Rose.


ma nouvelle proposition :
le poignard et le poison de Marc Paillet :
http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2 ... son&sv=X_L











l'abbé saxon Erwin appartient à ses savants que Charlemagne a réunis autour de lui.le souverain en a fait son missus dominicus, instrument redoutable de son pouvoir comme va le montrer l'enquête criminel qu'Ewin va mener à Autun en l'an de grâce 796.


Revenir vers « Coin lecture : Livres, bouquins, romans, littérature, poésies... « »

Autres discussions