Couper le cordon

Avatar de l’utilisateur
sylene
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 46
Inscription : 25 avr. 2006 [10:55]
Localisation : vosges

Couper le cordon

Messagepar sylene » 19 août 2006 [15:50]

Bonjour,
j'ai perdu ma mère à 11 ans et mon père à 26 ans. En suivant une thérapie je viens d'entrevoir une issue je n'ai jamais fait le deuil de ma mère. C'est pourquoi aujourd'hui je souffre. Je me retrouve seule après le départ de mes 2 fils (petites copines) et le besoin de mon mari de retrouver ses copains tous les vendredis midi et après midi. Je vis très mal la fin des vacances, la fin de l'année, la fin d'année bref toutes les fins. Je comprends que la fin d'une chose est le début d'une autre. Mais j'ai des idées noires rien que de penser que je pourrais perdre mon mari je l'aime tellement et je n'ai plus que lui. J'ai délaissé mes amies car ma vie de femme et de mère me comblait mais voilà j'ai l'impression que mes 3 hommes m'ont abandonné. J'aimerais avoir du réconfort.

azalee27000
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3630
Inscription : 05 juil. 2006 [00:54]
Localisation : normandie
Contact :

Re: couper le cordon

Messagepar azalee27000 » 19 août 2006 [16:18]

Bonjour Silène,

Je comprends ce que tu ressens, j'ai vécu la même chose. Il y a des moments très durs à vivre, des coups de cafard, des angoisses.

Tu parles de tes amies perdues de vue, dis toi bien qu'il y en a une bonne partie dans ton cas. As tu essayé de les retrouver? Il y a un site sur lequel tu peux t'inscrire, en fonction des écoles ou des entreprises que tu as fréquentées. J'ai retrouvé quelques amies d'enfance par ce moyen.
Je correspond même avec l'école primaire où j'étais il y a plus de 40 ans
(c'est un petit village de 150 habitants).

Tu as raison de venir nous parler, moi aussi je le fais, ça soulage.
Tu vas avoir plein de réponses, pour te soutenir. Nous sommes nombreuses à trouver un réconfort et une aide sur ce site.
C'est chacun son tour d'aider les copines à remonter la pente.

Alors n'hésite pas, reviens chaque fois que ça ne va pas.
En plus, tu as certainement beaucoup à apporter aux autres.

J'espère que j'aurai l'occasion de bavarder souvent avec toi.

Plein de grosses bises en attendant.
La propreté du corps devient primordiale quand la propreté de l'âme ne l'est plus.

Avatar de l’utilisateur
sylene
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 46
Inscription : 25 avr. 2006 [10:55]
Localisation : vosges

Re: couper le cordon

Messagepar sylene » 19 août 2006 [18:56]

Juste un petit mot. Je n'ai pas de souvenir ou très peu de ma mère elle m'a beaucoup manqué quand j'ai eu mes garçons. J'ai tout fait pour fonder une famille que je n'ai pas eu mais aujourd'hui j'ai très mal. Nous nous retrouvons tous les 2 mon mari et moi sans nos enfants. Mon mari a beau me dire que nous allons en profiter mais c'est un déchirement de penser à faire une vie toute seule

azalee27000
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 3630
Inscription : 05 juil. 2006 [00:54]
Localisation : normandie
Contact :

Re: couper le cordon

Messagepar azalee27000 » 19 août 2006 [19:39]

Je te comprends, ma mère ne s'est pas déplacée quand j'ai eu mes garçons, ni après d'ailleurs.

Quand on va la voir, on n'a le droit d'entrer que dans la cuisine, le reste de la maison : interdit. Les démonstrations d'affection je ne connais pas, quand je l'embrasse c'est limite si elle ne va pas se laver aussitôt.

Quand mon mari est mort, elle est venue chez moi et le soir après l'enterrement elle a vidé tous mes placard, jetant en tas tout ce qui appartenait à mon mari, parce qu'il fallait tout brûler (pas donner, brûler)
Comme je me suis fachée, elle a hurlé qu'elle était la chef de famille, qu'il fallait que je lui obéisse etc...(j'avais 41 ans) J'ai fini par la mettre à la porte.

Maintenant ce sont aussi mes enfants qui partent. C'est très dur, mais pour rien au monde je ne voudrais les en empêcher. Il y a des jours, des nuits qui n'en finissent pas. Alors je donne aux autres, j'adopte des grand-mères, je m'occupe des enfants délaissés, je fais en sorte que mes journées soient le plus remplies pour ne pas penser.

Tu vois, on a toutes et tous nos souffrances, nos misères.

Tes enfants auront encore besoin de toi pendant longtemps, ils ne sont pas loin. Essaie de te resaisir un peu, ton mari à l'air d'être compréhensif,
Profites-en pour te consacrer un peu plus à vous deux.

Il viendra vite le temps de petits enfants, et tu seras à nouveau entourée .

Courage, et essaie de ne pas trop broyer du noir.

plein de grosses bises A bientôt.
La propreté du corps devient primordiale quand la propreté de l'âme ne l'est plus.


Revenir vers « Forum: Santé et bien-être « »

Autres discussions