Les saisons

Avatar de l’utilisateur
emy2
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 2149
Inscription : 10 mars 2013 [13:31]

Re: Les saisons

Messagepar emy2 » 11 déc. 2019 [10:30]

Image

julie et tout le monde bonne journée



Connais-tu le pays où fleurit l'oranger?
Le pays des fruits d'or et des roses vermeilles,
Où la brise est plus douce et l'oiseau plus léger,
Où en toute saison butinent les abeilles,
Où rayonne et sourit, comme un bienfait de Dieu,
Un éternel printemps sous un ciel toujours bleu!
Hélas! Que ne puis-je te suivre
Vers ce rivage heureux d'où le sort m'exila!
C'est là! C’est là que je voudrais vivre,
Aimer, aimer et mourir!

Connais-tu la maison où l'on m'attend là-bas?
La salle aux lambris d'or, où des hommes de marbre
M'appellent dans la nuit en me tendant les bras?
Et la cour où l'on danse à l'ombre d'un grand arbre?
Et le lac transparent où glissent sur les eaux
Mille bateaux légers pareils à des oiseaux!
Hélas! Que ne puis-je te suivre
Vers ce pays lointain d'où le sort m'exila!
C'est là! C’est là que je voudrais vivre,
Aimer, aimer et mourir!

Mignon - texte d'après Goethe

:fantasia: :anem: :fantasia: :anem: :fantasia: :anem: :fantasia: :anem: :fantasia: :anem: :fantasia: :anem: :fantasia: :anem: :fantasia: :anem:
tu sais, je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biens,
Sous tes pas, j'ai déroulé mes rêves,
Marche doucement, parce que tu marches sur mes rêves.
WB Yeats

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 14 déc. 2019 [07:40]

:nl043: :nl043: :nl043: :nl045: :nl045: :nl045: :nl045: :nl043:



Image Image


Le soir au coin du feu, j'ai pensé bien des fois
à la mort d'un oiseau quelque part dans les bois !
Pendant les tristes jours de l'hiver monotone
les pauvres nids déserts, les nids qu'on abandonne
se balancent au vent sous un ciel gris de fer
Oh, comme les oiseaux doivent mourir l'hiver.

Pourtant lorsque viendra le temps des violettes,
nous ne trouverons pas leurs délicats squelettes
dans le gazon d'avril où nous irons courir
Est-ce que les oiseaux se cachent pour mourir ?
F.Coppée



Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 21 déc. 2019 [17:01]

:nl043: :nl044: :nl045: :nl043: :nl044: :nl045: :nl043: :nl044: :nl045:

Image

Le ciel a, ce soir, la tête dans les étoiles
il en est toute à sa rêverie
quand la lune lui sourit
il aurait voulu une vie les yeux plein d'étoiles !

le ciel, a , hier matin, lavé tous ces soucis
il a mis ses lunettes
il est ébloui par la vigueur du soleil
qui lui donne une belle couleur de miel

Le ciel a, ce matin, les idées bien brumeuses.
il a passé une nuit blanche
et a drapé la terre d'une nappe blanche
le ciel aurait voulu une vie fastueuse

le ciel a eu aujourd'hui, avec le temps quelques heurts.
Il a passé en coup de vent et a balayé les ans :
le ciel aurait voulu une vie sans heure

le ciel est sur son petit nuage
il a pourtant le regard laiteux
il sent les souvenirs capiteux.
Le ciel aurait voulu une vie sans âge.

Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 01 janv. 2020 [09:50]

Image
Le premier jour de l’An

Les sept jours frappent à la porte.
Chacun d’eux vous dit : lève-toi !
Soufflant le chaud, soufflant le froid,
Soufflant des temps de toute sorte
Quatre saisons et leur escorte
Se partagent les douze mois.
Au bout de l’an, le vieux portier

Ouvre toute grande la porte
Et d’une voix beaucoup plus forte
Crie à tout vent : premier janvier !

Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 05 janv. 2020 [15:10]

Image Image Image
Image


fantaisies d'hiver

Le nez rouge, la face blême,
Sur un pupitre de glaçons,
L’Hiver exécute son thème
Dans le quatuor des saisons.

Il chante d’une voix peu sûre
Des airs vieillots et chevrotants ;
Son pied glacé bat la mesure
Et la semelle en même temps ;

Et comme Haendel, dont la perruque
Perdait sa farine en tremblant,
Il fait envoler de sa nuque
La neige qui la poudre à blanc.

Dans le bassin des Tuileries,
Le cygne s’est pris en nageant,
Et les arbres, comme aux féeries,
Sont en filigrane d’argent.

Les vases ont des fleurs de givre,
Sous la charmille aux blancs réseaux ;
Et sur la neige on voit se suivre
Les pas étoilés des oiseaux.

Au piédestal où, court-vêtue,
Vénus coudoyait Phocion,
L’Hiver a posé pour statue
La Frileuse de Clodion

Sur la mode Parisienne
Le Nord pose ses manteaux lourds,
Comme sur une Athénienne
Un Scythe étendrait sa peau d’ours.

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 17 janv. 2020 [09:13]

Image Image




Le bonhomme Hiver a mis ses parures,
Souples mocassins et bonnet bien clos,
Et, tout habillé de chaudes fourrures,
Au loin fait sonner gaîment ses grelots.
À ses cheveux blancs le givre étincelle;
Son large manteau fait des plis bouffants :
Il a des jouets plein son escarcelle
Pour mettre au chevet des petits enfants.
Quand le soleil luit la neige est coquette;
Mol et lumineux, son tapis attend
Le groupe rieur qui, sur la raquette,
Au flanc des coteaux chemine en chantant.
Dans les soirs sereins, l’astre noctambule
Plaque vaguement d’un reflet d’acier
La clochette d’or qui tintinnabule.
Au harnais d’argent du fringant coursier.
Au feu du soleil ou des girandoles,
Emportée au vol de son patin clair,
Mainte patineuse, en ses courses folles,
Sylphe gracieux, luit comme un éclair.
Un rayon là-bas aux vitres rougeoie;
On entend des sons d’orchestre lointain :
Ce sont ces deux soeurs, la danse et la joie,
Qui vont s’amuser jusques au matin.

Et dans l’azur vif baigné de lumière,
Spectacle charmant, aspect sans rival,
Aux toits de la ville et sur la chaumière
Flotte le drapeau du gai carnaval.



Image Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 31 janv. 2020 [21:57]

Image
Image

L'Habitude
L'habitude est une étrangère
Qui supplante en nous la raison :
C'est une ancienne ménagère
Qui s'installe dans la maison.

Elle est discrète, humble, fidèle,
Familière avec tous les coins ;
On ne s'occupe jamais d'elle,
Car elle a d'invisibles soins :

Elle conduit les pieds de l'homme,
Sait le chemin qu'il eût choisi,
Connaît son but sans qu'il le nomme,
Et lui dit tout bas : « Par ici. »

Travaillant pour nous en silence,
D'un geste sûr, toujours pareil,
Elle a l'œil de la vigilance,
Les lèvres douces du sommeil.

Mais imprudent qui s'abandonne
À son joug une fois porté !
Cette vieille au pas monotone
Endort la jeune liberté ;

Et tous ceux que sa force obscure
A gagnés insensiblement
Sont des hommes par la figure,
Des choses par le mouvement.


Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 02 févr. 2020 [08:02]

Image


Février

Voici que Février revient, plein de promesses,
Çà et là quelques fleurs s’ouvrent hâtivement ;
Il peut encor neiger, mais le grand froid régresse
Et l’on perçoit déjà des jours l’allongement.

Le printemps apparaît, le rude hiver s’achève ;
Par les champs, par les prés, dévalent les ruisseaux,
Le vieil arbre bourgeonne et se gorge de sève,
Bientôt, dans sa ramée, nicheront les moineaux.

Un soleil radieux inonde la colline,
Au jardin tout prend vie, tout cherche à émouvoir,
Et je sens, sous mes pas, tandis que je chemine,
La terre qui frémit et palpite d’espoir.


Image Image

Avatar de l’utilisateur
emy2
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 2149
Inscription : 10 mars 2013 [13:31]

Re: Les saisons

Messagepar emy2 » 11 févr. 2020 [10:33]

Image

julie quelques lignes de l'opéra Don Quichotte, lignes qui ne font pas référence à une saison, mais c'est ce que je connais et que j'aime.
Le premier est dit par Don Quichotte et le second est dit par Sancho qui défend Don Q.



Cette gaité m'emparadise!
Je voudrais que la joie embaumât les chemins,
La bonté la coeur des humains,
Qu'un éternel soleil illuminât les plaines,

Que les bois éventés par de fraîches haleines
N'eussent que des parfums et des fruits savoureux,
Des ruisseaux chantant clair, et que tout fût heureux!

Image

Ça, vous commettez tous un acte épouvantable,
Belle dames, seigneurs, en outrageant ici
Le héros admirable
Et hardi que voici.

Riez, allez, riez du pauvre idéologue
Qui passe dans son rêve et vous parle d'églogue,
D'amour et de bonté comme autrefois Jésus!

Moquez-vous sans pitié de ses bas décousus,
De son pourpoint usé, de ses chausses boueuses,
Vous… bas fripons, courtisans, gueuses,
qui devriez tomber aux pieds
De l'être saint dont vous riez.

Viens, mon grand!
Recommençons les belles chevauchées!
Viens, mon grand, viens!
Fonçons sur toute lâcheté…
Et donnons au malheur le pain de la bonté!
Viens, mon grand!
Viens! Viens!


Image
tu sais, je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biens,

Sous tes pas, j'ai déroulé mes rêves,

Marche doucement, parce que tu marches sur mes rêves.

WB Yeats

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 12 févr. 2020 [07:58]

Image

Coucou Emy,
Très contente que tu sois revenue !

Je ne connais pas l'opéra Don Quichotte mais je vais
combler cette lacune


Image Image

Avatar de l’utilisateur
julie11
Membre Mega Génial
Membre Mega Génial
Messages : 1320
Inscription : 23 févr. 2006 [14:10]
Localisation : des côteaux et des vergers

Re: Les saisons

Messagepar julie11 » 17 févr. 2020 [10:23]

Image

le discours des fleurs

Sachant bien que même si
Je suis amoureux transi,
Jamais ma main ne les cueille
De bon cœur les fleurs m'accueillent.
Et m'esquivant des salons,
Où l'on déblatère, où l'on
Tient des propos byzantins,
J'vais faire un tour au jardin.

Car je préfère, ma foi,
En voyant ce que parfois,
Ceux des hommes peuvent faire,
Les discours des primevères.
Des bourdes, des inepties,
Les fleurs en disent aussi,
Mais jamais personne en meurt
Et ça plaît à mon humeur.

Le premier Mai c'est pas gai,
Je trime a dit le muguet,
Dix fois plus que d'habitude,
Regrettable servitude.
Muguet, sois pas chicaneur,
Car tu donnes du bonheur,
Pas cher à tout un chacun.
Brin d' muguet, tu es quelqu'un.

Mon nom savant me désol',
Appelez-moi tournesol,
Ronchonnait l'héliotrope,
Ou je deviens misanthrope.
Tournesol c'est entendu,
Mais en échange veux-tu
Nous donner un gros paquet
De graines de perroquet ?

L'églantine en rougissant
Dit : ça me tourne les sangs,
Que gratte-cul l'on me nomme,
Cré nom d'un petit bonhomme !
Eglantine on te promet
De ne plus le faire, mais
Toi tu ne piqueras plus.
Adjugé, marché conclu.

Les "je t'aime un peu beaucoup",
Ne sont guère de mon goût,
Les serments d'amour m'irritent,
Se plaignait la marguerite.
Car c'est là mon infortune,
Aussitôt que débute une
Affaire sentimentale,
J'y laisse tous mes pétal's.

Un myosotis clamait :
Non je n'oublierai jamais,
Quand je vivrais cent ans d'âge,
Mille ans et même davantage.
Plein de souvenance allons,
Cent ans c'est long, c'est bien long,
Même vingt et même dix,
Pour un seul myosotis.

Mais minuit sonnait déjà,
Lors en pensant que mes chats,
Privés de leur mou peuchère,
Devaient dire : "il exagère".
Et saluant mes amies
Les fleurs je leur ai promis
Que je reviendrais bientôt.
Et vivent les végétaux.

Car je préfère ma foi,
En voyant ce que parfois,
Ceux des hommes peuvent faire,
Les discours des primevères.
Des bourdes des inepties,
Les fleurs en disent aussi,
Mais jamais personne en meurt,
Et ça plaît à mon humeur.

Image Image


Revenir vers « Coin lecture : Livres, bouquins, romans, littérature, poésies... « »

Autres discussions